« Accélérer la décarbonation de notre transport de marchandises »

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 25/07/2023 |Modifié 26/07/2023 France Nation Verte

La Première ministre s’est rendue, mardi 25 juillet 2023, au Havre pour valoriser la qualité des ports français et leur rôle essentiel pour les échanges commerciaux.

Port de Plaisance du Havre : prise de parole d'Élisabeth Borne

Élisabeth BORNE

Je suis très heureuse d’être au Havre ce matin avec Édouard PHILIPPE et plusieurs de mes ministres pour évoquer le rôle de nos ports pour notre économie, pour notre réindustrialisation, pour notre transition écologique.

Alors vous savez que depuis 2021, tous les ports d’axe Seine, donc le port de Paris, de Rouen et du Havre, ont fusionné au sein d'Haropa. Ça fait de cet ensemble le premier port français, notamment pour nos exportations. C'est le cinquième port européen et évidemment, notre objectif est de conforter, de renforcer encore la place d'Haropa comme porte d'entrée en Europe. On veut aussi tirer pleinement partie de cet ensemble portuaire pour développer l'industrie verte, du Havre à Paris. Alors, c'est par exemple l'éolien offshore ici ; c'est aussi de l'hydrogène vert ; la capture du stockage du carbone.

Et puis on veut aussi accélérer la décarbonation de notre transport de marchandises. C'est 2 milliards d'euros d'investissements publics qui vont être réalisés au cours du quinquennat. Et ça se traduit par des projets très concrets qui sont portés conjointement par l'État, le Havre, la communauté urbaine, la région Normandie. Par exemple, un aménagement va permettre aux barges fluviales d'arriver jusqu'au port maritime; c'est aussi l'électrification des quais et puis c'est le développement de biocarburants. 

Et je vous annonce que nous avons sélectionné deux projets très importants dans ce domaine. Donc un projet Salamandre qui va permettre de produire du gaz naturel liquéfié durable, bas carbone, 11 000 tonnes qui vont être produites ici en coopération entre Engie et CMA-CGM, et puis également un projet très important pour la décarbonation du transport aérien, le projet Kérosène, qui va permettre de couvrir 15 % de nos besoins à l'horizon 2027. Donc tout ça illustre notre volonté, à la fois de réindustrialiser notre pays, de décarboner notre industrie, de décarboner nos transports. C'est aussi un des éléments de la planification écologique, avec des réductions des émissions de gaz à effet de serre, secteur par secteur. Et on présentera la vision d'ensemble lors d'un conseil de planification écologique autour du président de la République à la rentrée. Voilà, je vous remercie. 


Journaliste

Il y a un milliard d'investissements sur le port du Havre. Concrètement, à quoi ça va ressembler ? Et est-ce qu'on a une idée du nombre d'emplois qui vont être créés autour de ces projets-là ?


Élisabeth BORNE

Alors tous ces projets, enfin un milliard d'investissements, c'est notamment les deux projets que j'ai mentionnés. Je pense que peut-être la présidente d'ENGIE pourra vous préciser ce que ça représente exactement en termes d'emploi. En tout cas pour nous, c'est vraiment une étape très importante pour positionner notre pays en pointe sur ces biocarburants.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction