Un dispositif de sécurité exceptionnel pour les 13 et 14 juillet 2023

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 13/07/2023

Le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer a, entre autres, annoncé la mobilisation de 130 000 policiers et gendarmes.

Un commissariat de police.
Les festivités à l'occasion de la Fête nationale sont un moment important pour les Français : le président de la République et la Première ministre ont tenu à ce que l'ensemble des festivités soient maintenues.
Aucune consigne d'interdiction de festivités n'a été passée, et le Gouvernement se tiendra aux côtés des élus locaux dès que cela est nécessaire pour garantir la sécurité des événements.
Pour cette année 2023, le Gouvernement a renforcé son dispositif avec des mesures d'anticipation, des effectifs supplémentaires et des moyens technologiques importants.
Le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer a annoncé un dispositif exceptionnel pour les 13 et 14 juillet, qui reposera sur :
  • 130 000 policiers et gendarmes, dont 45 000 chaque soir spécialement équipés et organisés contre les violences urbaines comme à l'occasion des jours d'émeutes,
  • le Raid, la BRI, ou encore le GIGN,
  • 34 000 sapeurs-pompiers,
  • l'utilisation des véhicules blindés.

Arrêt des transports en commun à 22h

Avec accord de la Première ministre, il a été demandé aux préfets que dans toutes les grandes zones urbaines, les transports en commun de surface (bus et tramway) soient à l'arrêt à partir de 22h00, sauf exception plus tôt à la demande des préfets.
Cependant, les métros et RER continueront à circuler.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction