Un Cybermoi/s pour promouvoir la cybersécurité

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 24/10/2023 |Modifié 23/10/2023

La onzième édition du Cybermoi/s met l’accent sur les risques de l’ingénierie sociale. 83 entreprises et organisations ont signé une cybercharte positionnant la cybersécurité comme un enjeu sociétal.

Le logo du CyberMoi/S montrant deux visages stylisés et les mots Cyber Mois.
Comme chaque année, le Cybermoi/s est l’occasion de rappeler l’importance de la cybersécurité face aux cybermenaces.

Pour sa onzième édition, qui se déroule tout au long du mois d’octobre, le Cybermoi/s met l’accent sur l’ingénierie sociale, cette pratique de manipulation psychologique des utilisateurs pour leur soutirer argent ou informations personnelles. 

Messages ou appels d’individus se faisant passer pour une banque, une administration ou un livreur : près de sept Français sur dix ont déjà été exposés au hameçonnage, la forme d’ingénierie sociale la plus courante (étude réalisée en juin par Opinion Way pour cybermalveillance.gouv.fr). Face à cela, la vigilance est de mise. 
Présentation de l'édition 2023 du Cybermoi/s

Vidéo de présentation de l'édition 2023 du Cybermoi/s

Des conseils pratiques pour les entreprises

Le Cybermoi/s émet notamment cinq recommandations essentielles pour les entreprises :
  • choisir des mots de passe solides et différents pour chaque service,
  • faire des sauvegardes régulières et déconnectées de vos données,
  • faire sans tarder les mises à jour de tous vos équipements et systèmes,
  • être vigilant face aux messages d’hameçonnage,
  • se faire accompagner par des prestataires de confiance
83 entreprises et organisations ont par ailleurs signé une CharteCyber avec huit engagements pour positionner la cybersécurité comme un enjeu sociétal.

La CNIL (Commission nationale informatique et libertés), l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), AWS France (Amazon Web Services), Google France ou encore le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse sont parmi les signataires. 
Action citoyenne sur les réseaux sociaux, tables rondes, escape game, cyber quiz… De nombreuses initiatives se déroulent tout au long du mois d’octobre à la fois en France mais aussi en Europe, qui a créé en 2012 le Mois européen de la cybersécurité

Le cybermoi/s est confié à cybermalveillance.gouv.fr, dispositif national de sensibilisation, prévention et assistance aux victimes de cybermalveillance.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !