Les précautions à prendre pour se protéger des fortes chaleurs au travail

Publié 02/06/2022

L'employeur est tenu de prendre des mesures de prévention à l'intérieur, comme à l'extérieur.

Partager la page

Un ouvrier sur un chantier exposé au soleil.
Source : Getty
Nous sommes aux portes de l’été. Les très fortes chaleurs ne se sont pas encore durablement installées, mais mieux vaut les anticiper et rester vigilants.
C’est l’objectif du dispositif de veille saisonnière mis en place par les pouvoirs publics chaque année du 1er juin au 15 septembre pour surveiller l’évolution des vagues de chaleur et ses conséquences sanitaires, ainsi que mettre en place les dispositifs adaptés en période de chaleurs intenses.

Au travail, les précautions à prendre

Le ministère du Travail rappelle aux employeurs les précautions à prendre pour se protéger des fortes chaleurs au travail.

À l'intérieur

  • Mettre en place une organisation adaptée pour limiter l’exposition des travailleurs aux fortes chaleurs (horaires décalés, pauses plus fréquentes…).
  • Privilégier le télétravail lorsque cela est possible.
  • Contrôler le bon renouvellement de l’air dans les locaux fermés, et surveiller la température des locaux.
  • Mettre à la disposition des salariés de l’eau potable et fraîche.
  • Fournir aux salariés des moyens de protection contre les fortes chaleurs et/ou de rafraîchissement.
  • S’assurer que le port des protections individuelles soit compatible avec les fortes chaleurs.
  • Faire remonter toute situation anormale au système d’inspection du travail.
L’inspection du travail est mobilisée pour vérifier la bonne application des mesures de précaution, notamment dans le secteur du bâtiment et des travaux publics.

À l'extérieur

  • Protéger les postes de travail des fortes chaleurs.
  • Mettre à disposition de chaque travailleur au moins 3 litres d’eau par jour.
  • Prévoir un local permettant l’accueil des travailleurs dans des conditions préservant leur sécurité et leur santé  : à défaut d’un tel local, des aménagements horaires de chantier doivent être prévus.
Les périodes de fortes chaleurs peuvent entraîner de graves effets sur la santé, notamment en raison de la déshydratation, des coups de chaleur…

Les services de santé au travail sont en situation d’alerte pour aider les employeurs à prendre les mesures de prévention nécessaires.

Santé publique France, le thermomètre de la vigilance sanitaire

Le site public suit degré par degré l’évolution des vagues de chaleur et ses conséquences sanitaires

Je le consulte

Cas particulier : la vigilance rouge

En cas de déclenchement par Météo France du niveau de « vigilance rouge » dans un département, l’employeur doit réévaluer tous les jours les risques d’exposition pour chacun de ses salariés en fonction de l’évolution de la température et de la nature des travaux à effectuer.
L’activité doit être suspendue si les précautions prises sont insuffisantes pour garantir la santé et la sécurité des travailleurs.
Si tel est le cas, les entreprises peuvent alors recourir au dispositif d’activité partielle ou de récupération des heures perdues.

Concernant le secteur du BTP, les employeurs peuvent bénéficier du dispositif « intempéries ».

Le choix de la rédaction