Comité interministériel du handicap

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 16/11/2020

Pour le Gouvernement, une société inclusive est à la fois facteur d’émancipation individuelle et de progrès social.

Partager la page

Photo : Service d'information du Gouvenrement (SIG) gouvernement.fr
Le handicap est l’une des grandes priorités du quinquennat : en moins d’un an, deux grands rendez-vous ont marqué cet engagement : le Comité interministériel du handicap du 3 décembre 2019 , puis la cinquième Conférence nationale du handicap du 11 février 2020, à l’occasion de laquelle le président de la République appelait à tout mettre en oeuvre pour que chacun puisse choisir son parcours personnel, scolaire, professionnel, culturel et social ; et pour qu’aucune personne handicapée ni aucune famille ne se retrouve isolée. Les premiers résultats sont là, dans le prolongement des efforts conduits depuis trois ans .
En organisant ce Comité interministériel du handicap, le Gouvernement porte un message simple : la crise sanitaire ne met aucun frein à la détermination de l'action gouvernementale . Le Gouvernement souhaite même accélerer sa politique, en veillant à ce qu’elle soit équitablement mise en oeuvre sur l'ensemble du territoire.
Le Gouvernement a quatre objectifs :

Investir sur les jeunes générations en situation de handicap

>> Donner toutes les chances aux jeunes d’aujourd’hui de devenir des citoyens autonomes .

Simplifier les formalités et renforcer le pouvoir d’agir des personnes en situation de handicap

>> Simplifier les formalités administratives pour bénéficier de ses droits représente un enjeu de dignité et de confiance à l’égard des personnes en situation de handicap. C'est l’enjeu prioritaire du quinquennat .

Mieux soutenir pour améliorer la vie

>> Garantir l’inconditionnalité de l’accompagnement des personnes en situation de handicap et de leur famille, et mieux organiser l’accompagnement de proximité.

Transformer la société

>> Engager la société vers une accessibilité universelle .
L’État veut adapter la société pour que les personnes handicapées vivent comme les autres citoyens.