27 mai 2014 - Vidéo

"Je me dois avec mon Gouvernement d'incarner cette nouvelle phase du quinquennat"

Interpellé par le président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, Philippe Vigier, le 27 mai 2014, Manuel Valls a estimé qu'après les résultats électoraux des européennes, "la responsabilité nous concerne tous".
"Le problème c'est que nous avons du mal les uns et les autres à apporter la réponse concrète que les Français attendent à cette crise de confiance, et notamment d'abord à ceux qui souffrent de la crise économique."

Rappelant que le président de la République a tiré un certain nombre de leçons dès les élections municipales, le Premier ministre se doit "d'incarner cette nouvelle phase du quinquennat en accélérant le rythme des réformes."

Parce que la pression fiscale exercée depuis 2010 a "étouffé la croissance", Manuel Valls rappelle que son Gouvernement fait le choix de baisser à la fois la fiscalité des entreprises mais aussi celle qui pèse sur les classes moyennes et populaires. "Cet impôt à force d'être augmenté tue l'impôt, et brise la confiance des Français dans l'impôt et même dans le rôle des services publics".