14 avril 2014 - Vidéo
Contenu publié sous le Gouvernement Valls I du 02 Avril 2014 au 25 Août 2014

"L'attente des peuples européens est là : c'est l'emploi et notamment l'emploi pour les jeunes"

En déplacement à Berlin à l'occasion d'une Conférence sur le "Centenaire de la Grande Guerre - leçons et défis pour la paix et la stabilité en Europe", le Premier ministre s'est exprimé devant la presse.
Manuel Valls a tenu à "réaffirmer le lien d'amitié unique, construit par l'histoire, entre l'Allemagne et la France". "Ma présence ici, aux côtés du vice-chancelier allemand, Sigmar Gabriel, et du président du Parlement européen, Martin Schulz, en est la plus belle illustration", a-t-il expliqué. "Rien en Europe ne peut se faire sans une Allemagne forte, une France forte, une amitié et un lien de confiance qui soient également forts entre nos deux pays", a poursuivi le Premier ministre.

"La France a décidé à travers le pacte de confiance et de solidarité de soutenir la croissance. La croissance revient, donc il est très important qu'au niveau des Etats comme au niveau de l'Union européenne nous soutenions la croissance", a déclaré Manuel Valls. "L'attente des peuples européens est là : c'est l'emploi et notamment l'emploi pour les jeunes", a-t-il poursuivi. "La France, par ailleurs, est un pays qui tient ses engagements. (...) Nous tiendrons tous nos engagements car c'est la parole et la crédibilité de la France qui sont en jeu, et personne ne peut mettre en doute la crédibilité de notre pays", a affirmé Manuel Valls.

Interrogé sur la situation en Ukraine, le Premier ministre a jugé qu'il fallait être "attentifs". "L'Europe a permis la paix au cours de ces dernières décennies, et si les nationalismes, les populismes, les provocations reviennent à la surface on peut craindre le pire", a-t-il poursuivi. "Nous en appelons au dialogue, au respect des règles internationales, qui ne peuvent pas être violées", a conclu Manuel Valls.