Pandémie grippale

Une pandémie grippale est une épidémie caractérisée par la diffusion rapide et géographiquement très étendue (plusieurs continents ou monde entier) d’un nouveau sous-type de virus résultant d’une transformation génétique conséquente. Le virus possédant des caractéristiques immunologiques nouvelles par rapport aux virus habituellement circulants, l’immunité de la population est faible voire nulle ce qui a pour conséquence de permettre à la maladie de se propager rapidement.

Quelles sont les caractéristiques de la grippe pandémique ?

 
  • Un nombre très important de personnes touchées par le virus (de l’ordre de 7,7 à 14,7 millions de personnes en 2009 en métropole, en grande partie dans les tranches d’âge jeunes, contre 3 à 6 millions pour une grippe saisonnière),
  • Un développement hors de la saison habituelle de la grippe, notamment en été dans l’hémisphère nord,
  • Un nombre important de « grippes compliquées », formes très graves qui, sans traitement, ont souvent une issue fatale,
  • Des formes graves et des décès touchant en majorité des adultes de moins de 60 ans d’âge moyen, alors que l’âge moyen de décès de la grippe saisonnière est de 82 ans,
  • Des vagues successives durant chacune de 8 à 12 semaines, séparées de quelques semaines, quelques mois voire davantage, et plus rarement une vague unique.


Comment se développe une pandémie grippale ?


L’apparition d’une pandémie grippale peut résulter d’une recombinaison génétique entre des virus grippaux animaux et humains ou de mutations progressives d’un virus animal, permettant une adaptation à l’être humain.
 
S’agissant de la transmission de l’humain à l’humain, le virus grippal se transmet par : 
  • La voie aérienne, c’est-à-dire la dissémination dans l’air du virus par l’intermédiaire de la toux, de l’éternuement ou les postillons,
  • Le contact rapproché avec une personne infectée (lorsqu’on l’embrasse, qu’on lui serre la main ou que l’on utilise les mêmes couverts que la personne malade),
  • Le contact avec des objets touchés et donc contaminés par une personne malade (exemple : une poignée de porte).
Les symptômes d’une grippe pandémique sont similaires à ceux de la grippe saisonnière : fièvre élevée (> à 38°C), courbatures, fatigue, toux et gêne respiratoire. La durée d’incubation peut aller jusqu’à sept jours et une personne grippée est contagieuse dès les premiers symptômes et pendant environ sept jours. 
Le Gouvernement, tirant les enseignements de la gestion de l’épisode pandémique de 2009 et des différents retours d’expériences et évaluations qui ont été conduits, a procédé à une réforme en profondeur du Plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale » .
 
Plan Pandémie grippale
Le Premier ministre dirige l’action gouvernementale et détermine les mesures de gestion correspondant au stade atteint par la pandémie sur le territoire national, tel que décrites dans le plan national de prévention et de lutte « pandémie grippale » n°850/SGDSN/PSE/PSN d’octobre 2011. Les propositions d’orientations stratégiques sont évoquées à son niveau. Il réunit, en tant que de besoin, un comité des ministres concernés.

Sur décision du Premier ministre, la conduite opérationnelle de l’action gouvernementale peut être confiée au ministre de l’Intérieur qui active alors un centre interministériel de crise (CIC). La protection de la population demeure l’objectif prioritaire et le ministre chargé de la santé conserve la responsabilité de la gestion opérationnelle des questions sanitaires par le biais de l’activation du centre de crise sanitaire (CCS). Le ministre chargé de la conduite opérationnelle de l’action gouvernementale bénéficie du concours de l’ensemble des ministres. 
 
La lutte contre la grippe nécessite :
  • la mobilisation de la population à travers l’adoption des gestes barrières,
  • l’intervention des professionnels de santé tant du point de vue de la prise en charge que de celui de la prévention,
  • la mise en œuvre par l’Etat, au niveau central et à celui des services déconcentrés, des mesures de protection de la santé de la population.
Chaque personne doit jouer un rôle dans la lutte contre la transmission des virus grippaux.
 

Agir avant


Pour limiter le risque d’être contaminé par le virus de la grippe, il faut adopter des gestes simples :
  • Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour avec du savon ou, à défaut, utiliser une solution hydro-alcoolique.
  • Utilisez un mouchoir en papier à usage unique pour se moucher ou cracher et le jeter dans une poubelle, si possible recouverte d’un couvercle.
  • Couvrez-vous le nez et la bouche quand vous éternuez.
  • Evitez les contacts avec les personnes malades.

Ces gestes d’hygiène simples permettent également de se protéger contre de nombreuses autres maladies transmissibles, comme les gastroentérites, les bronchiolites, etc.
 
Hygiène des mains
L’hygiène des mains est une condition préalable à la prévention de la transmission de nombreuses maladies infectieuses. Si les mains sont visiblement sales, il est indispensable de se les laver à l’eau et au savon avant de les désinfecter. Sinon, on peut utiliser soit une préparation alcoolisée, soit de l’eau et du savon.
  • Un lavage complet, où l’on frotte les ongles, le bout des doigts, la paume et l’extérieur des mains. Ne pas oublier la zone entre les doigts, le dessus de la main et les poignets.
  • Le lavage des mains doit durer trente secondes et se faire systématiquement : à chaque retour au domicile; en arrivant au travail; après avoir éternué, toussé et après chaque mouchage; avant de mettre son masque, et après l’avoir enlevé; avant et après chaque repas; après être allé aux toilettes
 
  • Si vous présentez les symptômes (fièvre…) de la grippe : appelez votre médecin traitant ou le 15, ne vous rendez pas à l’hôpital directement. Un signalement rapide vous permettra d’être pris en charge et soigné rapidement.
 

Agir pendant 

 
  • Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour avec du savon ou, à défaut, utiliser une solution hydro-alcoolique.
  • Utilisez un mouchoir en papier à usage unique pour se moucher ou cracher et le jeter dans une poubelle, si possible recouverte d’un couvercle.
  • Couvrez-vous le nez et la bouche quand on éternue.
  • Evitez les contacts avec les personnes malades.
  • Etre à l’écoute (tv et radio) et respecter les consignes émises par les pouvoirs publics car elles peuvent évoluer selon la situation.
  • Faites-vous vacciner contre le virus pandémique dès lors qu’une campagne de vaccination est spécifiquement organisée.
  • Et pensez à prendre des nouvelles des membres de votre famille ou de vos voisins isolés.
 
Si l'un de vos proches est malade
  • Dans la mesure du possible, veillez à l’isoler des autres membres de la famille et limiter au strict nécessaire les visites.
  • Assurez-vous qu’il porte un masque anti-projections en présence d’autres personnes. Porter soi-même, éventuellement, un masque.
  • Lavez régulièrement ses vêtements, ses draps, ses serviettes de table ou de toilette à la machine ou à l’eau bien chaude et au savon.
  • Lavez ses couverts au lave-vaisselle ou avec du liquide vaisselle.
  • Nettoyez, avec les produits ménagers habituels, toutes les surfaces avec lesquelles le malade a été en contact, par exemple : le téléphone, les télécommandes de télévision et outils informatiques, les toilettes, les poignées de portes.
  • Lavez-vous régulièrement les mains au savon ou, à défaut, utiliser une solution hydroalcoolique après chaque contact avec la personne malade ou les objets ou ustensiles qu’il a utilisés.
Si vous êtes malade, dès les premiers symptômes :
  • Ne vous déplacez pas directement à l’hôpital, téléphonez à votre médecin traitant, ou au 15 uniquement en cas d’urgence. En fonction de votre état, vous serez conseillé ou pris en charge.
  • Isolez-vous pour éviter de contaminer les personnes proches.
  • Réduisez au maximum le contact avec vos proches en limitant leurs visites.
  • N’embrassez pas vos proches et évitez de leur serrer la main.
  • Portez toujours un masque anti-projections en présence d’autres personnes.
  • Aérez régulièrement votre domicile.
  • Utilisez un mouchoir en papier à usage unique pour se moucher ou cracher et le jeter dans une poubelle, si possible recouverte d’un couvercle.
  • Se laver les mains plusieurs fois par jour avec du savon ou, à défaut, utiliser une solution hydroalcoolique
  • Couvrez-vous la bouche et le nez quand vous toussez ou éternuez.
Que faire si je pense avoir la grippe ?
Grippe - Recommandations pour les personnes malades
Utilisez correctement son masque, afin que l'utilisation soit optimale
  • Lavez-vous  les mains avant de toucher votre masque, puis le placer sur votre visage et l’attacher
  • Moulez le haut du masque sur la racine du nez. Abaissez ensuite le masque sous le menton. Ensuite, ne plus porter les mains au visage.
  • Le changer environ toutes les quatre heures ou quand il est mouillé.
  • En l’enlevant, veillez à ne toucher que les attaches.
Recommandations aux voyageurs
Pour les personnes se rendant dans un pays touché :
  • Consultez la fiche santé du pays dans lequel vous vous rendez sur Conseils aux voyageurs
  • Suivez les recommandations sanitaires locales,
  • Respectez les mesures d’hygiènes décrites ci-dessus,
  • Prenez contact avec l’ambassade / le consulat en cas de nécessité,
  • Consultez un médecin en cas d’apparition des symptômes.

Pour les personnes revenant de zones touchées :
  • Signalez-vous dès le début des symptômes,
  • Respectez les mesures d’hygiènes décrites ci-dessus
  • Renseignez-vous pour obtenir des informations complémentaires.

Consulter l’affiche sur le lavage des mains ainsi que les vidéos de l’INPES.
Pour combattre les virus de l'hiver, il faut en venir aux mains - INPES


Sites de référence