25 août 2016 - Actualité

Manuel Valls à BFMTV : "l’économie française crée de nouveau des emplois"

Manuel Valls, était l’invité de BFMTV, ce 25 août 2016. Il s’est réjoui de la baisse du chômage et de la performance de l’économie française. Pour le chef du Gouvernement, il faut consolider et accentuer les mesures de soutien à la compétitivité des entreprises et aux dispositifs de retour à l’emploi. À ce titre, il a confirmé une baisse de l’impôt sur les sociétés pour les petites entreprises, et réaffirmé les prévisions de croissance à 1,5 % pour 2016 et 2017. L’impôt sur le revenu sera aussi abaissé pour valoriser le pouvoir d’achat des Français.
 
Interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur la baisse des chiffres du chômage, le Premier ministre s’est félicité de l’installation de la baisse tendancielle du chômage qui a permis depuis le début de l’année à 72 000 personnes de trouver un emploi. Une sortie du chômage qui  touche autant les jeunes, les seniors que les chômeurs de longue durée : "ce sont toutes les catégories qui aujourd’hui sont concernées", s’est réjoui Manuel Valls. La montée en charge sur la formation produit ses effets et va conduire d’ici à la rentrée, vers les 500 000 formations pour les demandeurs d’emplois, notamment les moins qualifiés.
 
Manuel Valls à BFMTV : "l’économie française crée de nouveau des emplois"

Pour le Premier ministre cette embellie sur le front du chômage indique que "les entreprises créent de l’emploi et c’est ça le plus important. […] 40 0000 emplois au cours de ces derniers mois".  "Ça va dans le bon sens, et ça veut dire qu’il faut continuer l’effort de soutien à la compétitivité de nos entreprises", notamment la baisse des charges à travers le CICE et le Pacte de responsabilité.
 
Dans la même logique de soutien de l’activité des entreprises, Manuel Valls a confirmé une baisse de l’impôt sur les sociétés, pour les petites entreprises à 28 % contre 33 % actuellement. Une baisse qui devrait concerner "une partie" des bénéfices des petites entreprises dont la taille reste encore à préciser. "Dans quelques jours, les ministres des Finances et du Budget auront l’occasion de le détailler", a annoncé le Premier ministre. Manuel Valls a ajouté que la baisse concernant les grandes entreprises, se fera en 2020. Le Premier ministre a également confirmé l’objectif de 1,5 % de croissance pour 2016 et 2017 : "une croissance de 1,5 %, c’est celle qui permet de faire baisser le chômage, de créer de l’emploi."
 
La baisse des impôts concerne aussi les impôts sur le revenu : "nous devons restituer du pouvoir d’achat aux Français en baissant l’impôt sur le revenu, " a déclaré le Premier ministre, qui a précisé : "nous avons fait baisser depuis que je suis Premier ministre l’impôt sur le revenu, 12 millions de personnes des classes moyennes et des couches populaires ont vu leur impôt baisser. Dans mon discours de politique générale, j’avais dit que nous baisserions de 5 milliards l’impôt sur le revenu, nous y sommes et nous allons poursuivre cette baisse de l’impôt sur le revenu."
 
"Il y a des résultats, ces résultats vont dans le bon sens, l’économie française est plus performante. Il faut continuer les réformes, le soutien aux entreprises et le soutien bien sûr à tous les dispositifs aux chômeurs, dont la formation est un élément tout à fait essentiel", a déclaré le Premier ministre.