Manuel Valls
25 avril 2014 - Actualité

Le Premier ministre confirme "une mesure forte pour les retraités les plus modestes"

Le Premier ministre a assuré que le Gouvernement serait "très attentif" au pouvoir d’achat des retraités et des salariés modestes qui participeront à l'effort demandé au pays mais en fonction de leurs revenus.
 
"Les salariés modestes, les classes moyennes, les retraités qui ont des pensions faibles doivent participer à l’effort [qui est demandé au pays] mais à proportion de leurs revenus et nous sommes très attentifs à ce que leur pouvoir d'achat ne s'érode pas", a expliqué le Premier ministre en marge de son déplacement en Eure-et-Loir, jeudi 24 avril.

Concernant les retraités modestes, le Premier ministre a assuré que le Gouvernement "prendrait une mesure forte", afin de répondre "non seulement à la demande du groupe PS mais aussi de l'ensemble des parlementaires". Cette mesure devrait être précisée dans le projet de loi de finances rectificative de juin prochain.
 

Gel du point d'indice des fonctionnaires : "une clause de revoyure" envisagée


Au lendemain de la présentation par le Gouvernement de son programme de stabilité 2015-2017, il a également rappelé les mesures mises en œuvre par Marylise Lebranchu en faveur des fonctionnaires les plus modestes avec la revalorisation ,en 2014 et en 2015, des échelons de la catégorie C et du bas de la catégorie B. "Le Gouvernement a déjà décidé de concentrer les moyens disponibles sur les fonctionnaires les plus modestes qui sont rémunérés au niveau du Smic et au-dessus. Les mesures concerneront au moins un 1,6 million d’agents soit 30 % de la fonction publique". Par ailleurs, Manuel Valls a confirmé l’introduction d’une "clause de revoyure" pour revenir en fonction de la croissance sur le gel du point d'indice des fonctionnaires.
 

Nous serons dans le dialogue pour faire réussir la France


Pour sa part, Michel Sapin a précisé jeudi, au micro de France Info, qu’une petite retraite "c'est une retraite qui est un peu au-dessus" du minimum vieillesse, soit "800, 900 euros".

Et de poursuivre : "Est-ce qu'on doit essayer de faire un geste pour que ces petites retraites puissent augmenter au cours de l'année qui vient ? Je pense que c'est nécessaire, je pense que c'est possible" et que, "dans le dialogue avec notre majorité, nous trouverons des solutions", a-t-il conclu.

Concernant les fonctionnaires, Michel Sapin a précisé qu’un geste a été fait pour les catégories C. "Ce geste doit être mis en valeur : pour les catégories C, les salaires augmenteront au cours de l’année qui vient". Pour les autres fonctionnaires, "nous n’avons pas prévu une baisse [des salaires] mais un gel de l’indice", tout en précisant que les évolutions de carrière permettront les évolutions de salaire.