Discours de Manuel Valls à Châlons-en-Champagne
28 août 2015 - Actualité

Châlons-en-Champagne : "L’objectif, ce n’est pas juste d’apposer un pansement. C’est de vous accompagner dans votre démarche pour identifier de nouveaux projets de long terme pour votre territoire"

Manuel Valls a signé, à l'occasion d'un déplacement en Champagne-Ardenne, vendredi 28 août, le contrat de redynamisation du site de défense (CRSD) de Châlons-en-Champagne et son contrat d’accompagnement.
 
30 millions
d'euros, c'est l'enveloppe mobilisée pour la redynamisation du site de défense
dont 6 millions immédiatement affectés aux projets prioritaires.
Il y a dix mois, des restructurations militaires ont été annoncées qui ont entraîné, à Châlons-en-Champagne, la dissolution du 1er Régiment d’artillerie de marine, de l’état-major de la 1ère Brigade mécanisée et de sa compagnie de commandement et de transmissions. Cette décision faisait suite au Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale et à la Loi de programmation militaire pour 2014-2019 et répondait à la nécessité de faire évoluer nos armées, pour mieux répondre à l’ambition stratégique de la France.

"Si ces restructurations sont nécessaires, elles n’en sont pas moins douloureuses. Car, avec le départ d’un millier d’emplois civils et militaires, c’est une page importante de l’histoire de votre ville qui se tourne", a souligné Manuel Valls lors d'un déplacement en Champagne-Ardenne. C'est pourquoi le Gouvernement, avant même d’arrêter sa décision, a pris toute la mesure de l’impact pour la ville, pour l’agglomération, les habitants, les entreprises. Une enveloppe exceptionnelle de 30 millions d’euros a ainsi été mobilisée, sans attendre la signature du contrat de redynamisation, et 6 millions d'euros ont été immédiatement affectés à des projets prioritaires : l’Université de Reims Champagne-Ardenne, l’ENSAM et le pôle logistique multimodal.

Au cours des dix derniers mois, des actions ont été lancées pour renforcer l’attractivité du territoire : déblocage, dès la fin mars, d’aides à l’emploi, à l’investissement et à la formation ; mise en place, fin mai, de la zone de restructuration de défense, qui permet des exonérations de charges sociales et fiscales pour les entreprises ; classement du territoire de Châlons-en-Champagne en zone d’aides à finalité régionale afin d’accompagner financièrement les projets de vos entreprises en faveur de l’investissement et de l’emploi, dans le cadre de la règlementation européenne. Aujourd'hui, "il faut aller plus loin", a expliqué le Premier ministre.
 
Des premières initiatives ont vu le jour. Mais il fallait aller plus loin. C’est ce que nous faisons, aujourd’hui, avec la signature de ce contrat de redynamisation du site de défense et son contrat d’accompagnement.
Manuel Valls
Le 28 août 2015


Quatre domaines d'action


Signer ce contrat de redynamisation du site de défense (CRSD) et son contrat d’accompagnement, "ce n’est pas juste apporter des fonds, apposer un pansement. C’est de vous accompagner dans votre démarche pour identifier de nouveaux projets de long terme pour votre territoire, qui s’appuient sur vos atouts, votre attractivité et qui seront au cœur de l’identité de votre ville", a expliqué Manuel Valls.

Quatre domaines d'action sont fixés par ces contrats :
 
  1. Accompagner à la redynamisation du centre-ville : 13 millions d’euros seront mobilisés afin redonner son attractivité au centre-ville, confronté, comme beaucoup de villes moyennes, à la forte concurrence des zones commerciales de périphérie et à la disparition progressive d’enseignes parfois emblématiques. "Le but : faire de Châlons un exemple de réussite économique et résidentielle."
     
  2. Développer le tissu économique local en soutenant  la création d’entreprises et les entrepreneurs : 48 millions d’euros d’investissements y seront consacrés. S'y ajoutent 6 millions d'euros consacrés par l'État au projet du campus d’enseignement supérieur et de recherche, pour concrétiser le programme Campus 3000 engagé en 2010.
     
  3. Structurer les filières de croissance : "C’est le cœur stratégique du CRSD." L’État apporte un financement de 10 millions d’euros au développement de filières d’avenir s'appuyant sur les entreprises déjà implantées. Des projets sont déjà engagés, comme le démonstrateur de nouveaux lieux de vie pour les séniors, la SEM Energie, l’agriculture connectée, le "Pari du végétal" ou la logistique et l’industrie du recyclage.
     
  4. Promouvoir l’ambition internationale de l’agglomération : les actions mises en place s’appuieront notamment sur le rayonnement de la foire de Châlons pour lui donner une forte visibilité nationale ainsi qu’une dimension internationale. L’État apportera pour cela 3 millions d’euros.
     
"Ces contrats, c’est donc une page qui se tourne, mais c’est aussi une nouvelle page qui s’écrit pour votre ville, qui doit s’affirmer comme un pôle d’équilibre à l’Ouest de la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine", a conclu Manuel Valls. "Ce sont de belles ambitions. Et, en étant parmi vous aujourd’hui, je tiens à vous assurer que l’État continuera à être à vos côtés."