L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Lancement de la plateforme "Le.Taxi"

La plateforme "Le.Taxi", dont le décret d’entrée en vigueur a été publié le 22 mars au Journal officiel, est lancée.

Cette innovation majeure, issue de la loi du 1er octobre 2014 relative aux taxis et VTC, a pour objectif de développer l‘accès des clients à l’offre de taxis par voie électronique, au moyen d’un registre national de géolocalisation. Le client pourra dorénavant héler électroniquement un taxi qui se trouve à proximité, et accéder ainsi à une identification rapide de son moyen de transport. Avec cette innovation, le client n’aura plus à payer de course d’approche. Il pourra par ailleurs évaluer la qualité du service fourni.

Déjà opérationnelle à Montpellier, elle sera progressivement en service dans les prochaines semaines dans la plupart des grandes agglomérations (Paris, Lille, Lyon, Marseille et Rennes...). 2 000 chauffeurs sont inscrits sur la plateforme, 100 nouveaux chauffeurs s’inscrivent chaque jour et, à terme, ce sont potentiellement 30 000 chauffeurs qui sont susceptibles d’être référencés sur Le.Taxi.

Télécharger le dossier de presse de la plateforme Le.Taxi

Goût de/Good France 2016 : 1 dîner pour célébrer la cuisine française sur les 5 continents

1 700 chefs sur 5 continents rendront hommage à l’excellence de la cuisine française et à ses valeurs de partage autour d’un menu dédié : des recettes inspirées du savoir-faire français.

Les restaurants participants sont invités à concevoir leur menu selon le séquençage suivant : apéritif enrichi, entrée, plat(s), fromages, dessert, des vins et champagnes français.

Ce dîner, qui jouit d’une dimension internationale, contribue au rayonnement culturel de la France, à travers le dynamisme et la créativité de ses chefs.

"La Forêt s’invite à l’École"

Les manifestations de la Journée internationale des forêts sont organisées en France du 19 au 27 mars. Opération nationale grand public de découverte des multiples fonctions de la forêt, cette 3e édition rassemble 246 évènements dans toute la France.

Cette année, pour sensibiliser le public scolaire à la gestion durable des forêts, le ministère de l’Agriculture et l’office français de la Fondation pour l’Éducation à l’Environnement en Europe (of-FEEE), en lien avec le ministère de l’éducation nationale et l’interprofession nationale France Bois Forêt, lancent l’opération éducative "La Forêt s’invite à l’École". Elle s’adresse aux écoles, collèges et lycées et constitue le volet pédagogique de la cette journée.

Consulter le site dédié à la journée internationale des forêts

Lire aussi Inventaire forestier : Stéphane Le Foll salue la publication des 5es Indicateurs de gestion durable des forêts métropolitaines

Encadrement accru de l'utilisation des antibiotiques critiques en médecine vétérinaire

De nouvelles mesures réglementaires encadrant le recours aux antibiotiques critiques en médecine vétérinaire entrent en vigueur à compter du mois d’avril 2016.

Le décret relatif à ces nouvelles mesures réaffirme la place du diagnostic pour limiter le risque d’utilisation inappropriée de ces antibiotiques et de développement de l’antibiorésistance.

Marisol Touraine et Stéphane Le Foll tiennent à rappeler que les antibiotiques considérés comme critiques sont les seuls à être efficaces pour lutter contre certaines infections bactériennes chez l’homme. C'est pourquoi il est crucial de préserver leur efficacité.

Ces nouvelles mesures prévoient :

- l'interdiction du recours préventif à une cinquantaine d’antibiotiques critiques, c’est-à-dire leur utilisation sur des animaux non affectés par une bactérie pathogène ;

- la réalisation de tests permettant de s’assurer qu’un autre antibiotique ne pourrait pas être utilisé, avant toute prescription d'un antibiotique critique en médecine vétérinaire.

Interpellation de Salah Abdeslam : communiqué du ministre de la Justice

Suite à l'interpellation de Salah Abdeslam à Moleenbeek le 18 mars, le garde des Sceaux souhaite apporter les précisions suivantes.

Un nouveau ​ mandat d'arrêt européen a été ​émis à son encontre par les autorités judiciaires françaises.

​ Il vise à compléter celui qui avait été émis en novembre 2015 après les attentats de Paris, afin de couvrir l'ensemble des faits qui lui sont reprochés. ​

L'émission de ce mandat d'arrêt européen relève de la responsabilité et de la compétence du parquet de Paris, sur la base d'un mandat d'arrêt émis par les magistrats instructeurs en charge de la conduite des investigations. 

La procédure du mandat d'arrêt européen résulte d'une décision-cadre de l'Union européenne du 13 juin 2002. Elle est fondée sur la reconnaissance mutuelle des décisions de justice, qui découle d'un principe de confiance mutuelle entre les autorités judiciaires des Etats membres de l'UE. Les motifs de refus d'exécution d'un mandat d'arrêt européen sont donc limités et fondés sur des critères juridiques, et non d'opportunité, tels que l'amnistie, le fait qu'une décision soit déjà intervenue pour les mêmes faits dans l'Etat requis, ​la minorité pénale, la prescription de l'action publique (lire la suite du communiqué). 

Lire aussi Déclaration de Bernard Cazeneuve à l'issue du conseil de Défense du 19 mars

Une nouvelle gouvernance stratégique de tous les acteurs du sport de haut niveau

Thierry Braillard a inauguré le "lieu unique", une nouvelle cellule stratégique et opérationnelle du sport français basée à l’Insep qui rassemble pour la 1re fois ses principales composantes (l’État, à travers le ministère en charge des Sports et sa Direction des Sports ; le mouvement olympique et paralympique avec le Pôle Olympique et sport de haut niveau du Comité national olympique et du Comité paralympique ; l’Insep, opérateur de l’État, représenté par la Mission d’optimisation de la performance et la Mission Grand Insep ; et enfin l’Association des DTN).

Cette plateforme unique offre désormais une seule et même porte d’entrée aux directions techniques nationales pour conduire leur projet olympique et paralympique. Cette nouvelle gouvernance stratégique de tous les acteurs du sport de haut niveau tricolore pourrait déjà porter ses fruits cet été au Brésil mais plus sûrement lors des prochaines olympiades. "Au-delà de cet été, la stabilisation et le développement du lieu unique vont permettre à l’Insep de jouer un rôle important dans les JO d’hiver de 2018 ou dans la candidature de Paris pour 2024", a fait valoir Thierry Braillard.

La France pleinement conforme au code mondial antidopage 2015

L’Agence mondiale antidopage a pris acte de la conformité de la France au nouveau code mondial antidopage de 2015.

Cette décision est le fruit d’un important travail mené conjointement entre l’Agence mondiale antidopage, l’Agence française de lutte contre le dopage, le Gouvernement et les parlementaires français.

Avec l’ordonnance n° 2015-1207 du 30 septembre 2015 et ses 2 décrets d’application du 29 janvier 2016, la France a ainsi achevé son processus de transposition des nouveaux principes du code mondial antidopage dans la loi française, comme elle s’y était fermement engagée.

Des dispositions d’une grande importance ont ainsi été intégrées dans le code du sport, qu'il s'agisse des échanges d’informations entre les différents acteurs, des procédures disciplinaires conduites par les fédérations et par l’Agence française de lutte contre le dopage, des contrôles de nuit des sportifs, de l’association interdite, ou encore de l'évolution des barèmes de sanctions.

Lancement de la Garantie jeunes à Paris

La Garantie jeunes est une démarche innovante destinée aux jeunes en précarité qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en études. Il s’agit d’un accompagnement intensif par les missions locales pendant 12 mois pour permettre l’accès rapide de ces jeunes à l’autonomie et à l’emploi.
Lancée sous forme d’expérimentation fin 2013 sur 10 territoires, la Garantie jeunes était déployée en 2015 sur 72 départements et a déjà bénéficié à 55 000 jeunes.

19 départements et 85 missions locales rejoignent la démarche en 2016, dont Paris qui a débuté le 15 mars dernier : 600 jeunes Parisiens devraient en bénéficier d’ici à la fin de l’année 2016 et 1 000 jeunes à partir de 2017.

En savoir plus sur la Garantie jeunes

En savoir plus sur les missions locales

Plan 500 000 formations supplémentaires : la 1re convention régionale est signée

Myriam El Khomri a donné le coup d’envoi du plan exceptionnel pour la formation des personnes en recherche d’emploi à Strasbourg où la 1re convention régionale du Plan 500 000 formations supplémentaires a été signée. Ce Plan  exprime une volonté politique forte qui s’articule autour de 3 objectifs :

- porter en 2016 le nombre d’actions de formation au bénéfice des personnes en recherche d’emploi à hauteur de 1 million, ce qui représente un doublement par rapport à 2015 ;

- réaliser 300 000 de ces formations prioritairement pour les demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés et de longue durée, qui sont les plus durement frappés par le chômage ;

- préparer l’avenir par le développement de formations aux nouveaux métiers, liés à la transition énergétique ou à la transformation numérique par exemple.

Tout au long de la mise en œuvre du plan, une attention particulière sera portée à 2 conditions essentielles de succès : la qualité des formations réalisées ; l’accompagnement des bénéficiaires en sortie de formation, afin de favoriser l’accès à l’emploi ou vers d’autres formations pour compléter un parcours de qualification.

Abilympics : "le travail et le talent ouvrent les voies de la réussite pour tous"

600 candidats, venus de 35 pays différents, représentants 49 métiers ont fait valoir leurs compétences les 25 et 26 mars, sous les yeux de plusieurs dizaines de milliers de visiteurs.

En France, les personnes handicapées qui concourent aux Abilympics sont sélectionnées dans le cadre des épreuves régionales et nationales organisées pour les Olympiades des métiers. "Il s’agit d’une spécificité française à laquelle nous tenons : nous voulons montrer que les personnes handicapées ne sont pas à part, qu’elles peuvent travailler comme et avec les autres", a précisé Myriam El Khomri.

2 millions de personnes en âge de travailler ont, en France, une reconnaissance administrative du handicap.

- La loi Travail, présentée le 24 mars en Conseil des ministres, favorisera notamment la sécurisation des parcours professionnels, en dotant chacune et chacun, indépendamment de son statut, d’un Compte personnel d’activité, crédité tout au long de sa vie professionnelle.
En savoir plus sur le projet de loi Travail

- le Plan 500 000 formations supplémentaires permettra d’amplifier les solutions de formations auxquelles les demandeurs d’emploi handicapés peuvent accéder pour mieux s’adapter à leurs besoins, leurs profils et leurs attentes.
En savoir plus sur le plan 500 formations supplémentaires

Lire le discours de la ministre

Pages