L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Mise en œuvre de la prochaine évacuation du campement de la lande de Calais

Bernard Cazeneuve et Emmanuelle Cosse ont réuni  le comité de suivi des centres d’accueil et d’orientation (CAO), pour aborder les questions relatives à la mise en œuvre de la prochaine évacuation du campement de la lande de Calais.

Selon le constat partagé de l’ensemble des personnes résidant et intervenant sur la lande de Calais, comme pour les habitants du Calaisis, la situation actuelle ne peut perdurer, tant du point de vue humain qu’en termes d’ordre public. Reconnue nécessaire par l’ensemble des acteurs, l’évacuation, constituera une opération d’ordre humanitaire. La transparence des échanges et la confiance partagée avec les associations ont permis de définir un cadre pour la réussite de l’opération.

Lire le communiqué, sur le site du ministère de l'Intérieur

Présentation des grands équilibres des textes financiers

Michel Sapin et Christian Eckert ont présenté les grands équilibres macro-économiques des textes financiers de l'automne. Les trois combats de fond menés depuis 5 ans par le Gouvernement resteront les mêmes en 2017 : assainissement des comptes publics, relance de la croissance et de l’emploi, et renforcement de la justice sociale.Ces textes seront dévoilés dans quelques jours : le projet de loi de finances pour 2017, le 28 septembre, et le projet de loi de financement de la sécurité sociale, le 5 octobre. Intervention de Michel Sapin

Intervention de Christian Eckert

Présentation des grands équilibres macroéconomiques des textes financiers de l’automne

"40% des cancers pourraient être évités 40% ? C’est beaucoup quand même !"

4 cancers sur 10 pourraient être évités car ils résultent de l’exposition à des facteurs de risque liés à nos modes de vie : tabac, alcool, alimentation déséquilibrée, manque d’exercice, surpoids, mais aussi UV, pollution de l’air, expositions professionnelles. Ainsi, sur les 355 000 cancers diagnostiqués chaque année en France, environ 140 000 pourraient être évités. La France fait face à des consommations de tabac et d’alcool très élevées, supérieures à celles de nombreux pays européens. Il est important de se mobiliser pour améliorer cette situation et faire régresser ces 2 principaux facteurs de risques de cancers : une baisse significative de la consommation de tabac et d’alcool notamment permettrait de réduire l’incidence des cancers en France.

La campagne d’information lancée aujourd’hui propose des exemples de comportements positifs ancrés dans le quotidien pour montrer à chacun qu’il est possible d’agir : ne pas fumer, éviter l’alcool, bouger plus, manger mieux, autant de gestes de tous les jours qui ont un impact fort sur la santé de chacun, et de tous.

La brochure nutrition et cancer pour approfondir ses connaissances et les conseils quotidiens

 La rubrique de référence sur http://www.e-cancer.fr/. qui répond aux principales questions sur les causes de cancer et propose de façon claire et détaillée les informations sur les facteurs de risque de cancers, les conseils de prévention et les recommandations pour réduire les risques.

23e Journée mondiale Alzheimer : sensibiliser sur la situation des aidants

A l’occasion de cette journée, France Alzheimer et ses partenaires associatifs et institutionnels organisent de nombreux événements (colloques, événements culturels et sportifs, stands d’information, etc.) afin de sensibiliser le grand public sur les symptômes et les conséquences de la maladie ainsi que sur le rôle des aidants en activité professionnelle.

En s’associant à la journée mondiale et à ces événements, le ministère souhaite faire évoluer le regard sur la maladie et contribuer à améliorer la situation des aidants, notamment en activité. C'est également l’occasion de mieux faire connaître les actions menées dans le cadre du Plan Maladies Neuro-Dégénératives (PMND) 2014-2019, dont la spécificité est de s’appuyer sur un principe de transversalité entre recherche, soins et accompagnement.

En savoir plus sur le PMND

En savoir plus sur la maladie d’Alzheimer

Aide à domicile : un fonds de 50 M€ sanctuarisé pour 2017

A l’occasion des Assises nationales de l’aide à domicile, Pascale Boistard a annoncé le doublement du montant du fonds d’appui aux bonnes pratiques et d’aide à la restructuration des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). Ce ne sont donc plus 25, mais 50 M€ qui sont désormais garantis. Cette disposition sera inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2017.

Lire le discours de Pascale Boistard

La consommation d’alcool et de tabac des lycéens français a sensiblement diminué entre 2011 et 2015

L’enquête européenne Espad fait apparaître que la consommation de tabac des élèves français (15-16 ans) a diminué de manière plus importante que dans les autres pays européens. Elle reste néanmoins supérieure à la moyenne européenne (26 % en France contre 22 % dans le reste de l’Europe). La consommation récente d’alcool des 15-16 ans en France est, quant à elle, dans la moyenne européenne : 47 %. Les lycéens français se révèlent en 2015 moins souvent expérimentateurs d’alcool qu’en 2011 (87 % contre 93 %) et les alcoolisations ponctuelles importantes (API) sont moins fréquentes en France que dans les autres pays concernés par l’étude. La France est un des pays affichant les plus fortes baisses entre 2011 et 2015. La politique de prévention conduite par le Gouvernement a contribué à ces résultats encourageants.

Toutefois, les résultats font apparaître que les lycéens accèdent encore trop facilement au cannabis et aux drogues illicites. Pour réduire la consommation de ces produits, le Gouvernement entend poursuivre les actions de prévention et d’accompagnement prévues à l’égard des jeunes par le Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives, en particulier l’accès aux Consultations jeunes consommateurs (CJC).

 Consommation de tabac, alcool, cannabis et autres drogues en France et en Europe, à 16 ans - Résultats de l’enquête européenne Espad 2015

Jean-Jacques Urvoas remet son rapport sur l’encellulement individuel

Pour identifier les moyens permettant d’atteindre le double objectif d’en finir avec la surpopulation carcérale (le taux d’occupation moyen pour les maisons d’arrêt est de plus de 138 %) et de mettre en oeuvre l’encellulement individuel qui est notamment l’un des outils pour lutter contre la diffusion de l’idéologie terroriste en prison, le rapport s’articule autour de 3 enjeux :

- un diagnostic situant l’évolution de la population pénale et des programmes de construction pour mieux évaluer les besoins de

renforcement du parc pénitentiaire ;

- la nécessité d’intégrer des initiatives volontaristes en vue de la réinsertion des personnes détenues ;

- l’exigence d’un engagement législatif sur le long terme à la hauteur des enjeux.

L’objectif proposé est de porter à 80% la part de cellules individuelles dans les prisons françaises. Pour y parvenir, il faudra construire entre 10 000 et 16 000 cellules. Dès 2017, le Gouvernement mobilisera 1,1 Md € pour en construire 3 900. Au-delà, une loi de programmation sera préparée, pour apporter des solutions au-delà des éventuelles alternances.

Lire le discours du garde des Sceaux

Lire le rapport

Lire la synthèse du rapport

Abattoirs : quel est le rôle de l'État

La commission d'enquête parlementaire sur les abattoirs rend ses conclusions ce mardi 20 septembre.
L'occasion pour le ministère de l'Agriculture de faire un point sur toutes les questions relatives aux abattoirs (rôle des services de l’État, des vétérinaires, rapports d'inspection...) et au bien-être animal (stratégie globale, priorités...).

Lire aussi : Abattoirs : le ministre demande une expertise des conclusions de la Commission d’enquête parlementaire

Remise du rapport sur le coût économique des discriminations

Ce rapport de France stratégie évalue le coût économique que représentent les discriminations, leur impact sur la croissance et la richesse nationales.

"LE chiffre qui ressort de votre analyse : si l’ensemble des acteurs économiques s’engageaient véritablement dans la lutte contre les discriminations, estimez-vous, ce seraient 150 Mds d’€ que notre économie pourrait récupérer. Si les femmes gagnaient enfin autant que les hommes pour un même travail, si les descendants d’immigrés comme les natifs des DOM bénéficiaient du même accès à l’emploi et aux responsabilités que le reste des actifs, notre économie serait plus juste mais aussi considérablement plus prospère", a notamment souligné Myriam El Khomri en recevant le rapport.

A cette occasion, les ministres (Myriam El Khomri, Laurence Rossignol et Patrick Kanner) ont rappelé l’action déterminée de l’Etat, des partenaires sociaux et des associations pour lutter contre les discriminations à l’embauche et en emploi, en particulier le déploiement des méthodes de recrutement non discriminantes et les campagnes destinées à lutter contre les stéréotypes.

Rapport - Le coût économique des discriminations

Dossier de présentation - Le coût économique des discriminations

 

 

 

Les grandes orientations de la rentrée universitaire 2016

Garantir la qualité des études, de l'entrée dans le supérieur au doctorat, avec notamment 1000 nouveaux postes dans l'enseignement supérieur en 2016 ; faciliter le quotidien des étudiants ; préparer l'avenir ; renforcer la sécurité des étudiants et des personnels : telles sont  les grandes orientations de cette rentrée 2016 présentées par Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon.

Consulter le dossier de presse

Pages