L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Ouverture ce printemps de voies dédiées aux bus et aux taxis entre Paris et les aéroports Roissy et Orly

Afin de promouvoir le transport collectif, l’État, la Région Île-de-France et le STIF approuvaient en juin 2014 un programme de réalisations de voies dédiées aux bus, pouvant être ouvertes aux taxis et au covoiturage, d’ici à 2020, pour un montant total estimé à 65 millions d’euros.
Les travaux des deux premières voies dédiées sont en cours sur les derniers kilomètres des autoroutes A1 et A6a, reliant les aéroports de Roissy et d’Orly au boulevard périphérique. Il s’agit de matérialiser les voies réservées aux bus et taxis, notamment en mettant en place des portiques et la signalisation au sol.
La mise en service des nouvelles voies est prévue à la fin du mois d’avril pour l’autoroute A1 et fin mai pour l’autoroute A6a.

Christiane Taubira veut "approfondir" l'expérience de l'isolement des jihadistes en prison

La garde des Sceaux était l'invitée de RTL au lendemain d'une séance de travail avec Bernard Cazeneuve sur la lutte contre la radicalisation en prison, organisée à Fresnes.  Un déplacement "très centré sur la question du renseignement et de la coopération" entre les services des ministères de la Justice et de l'Intérieur, a expliqué Christiane Taubira.

La deuxième partie des échanges fut consacrée au travail de prévention. Christiane Taubira a tenu au recrutement d’aumôniers musulmans supplémentaires afin d'apaiser la détention et de diffuser un Islam éclairé. 30 ont déjà été recrutés, 60 aumôniers musulmans supplémentaires le seront 2015-2017. Une formation sur la laïcité a été mise en œuvre pour ces aumôniers et pour certains personnels pénitentiaires. Lire aussi l'article du ministère de la Justice.

Bernard Cazeneuve "A Bordeaux, pour rencontrer la communauté musulmane"

A Bordeaux pour rencontrer la communauté musulmane pic.twitter.com/p2JgMQhBri

Bernard Cazeneuve a présenté une communication lors du Conseil des ministres en lançant plusieurs pistes articulées autour du dialogue avec la communauté musulmane, de la sécurité des lieux de culte et de la connaissance de l'Islam. Des mesures concrètes ont été détaillées à l'issue du Conseil des ministres, elles s'articulent autour de 4 axes : dialogue, formation, sécurité et connaissance de l'islam.

Il s’est ensuite rendu à Bordeaux et à la mosquée de Cenon. Après avoir rencontré les membres du CRCM et les délégués des salles de prières musulmanes d’Aquitaine, il  a prononcé un discours au cours duquel il a tenu à "rassurer nos compatriotes musulmans" :

"Je sais aussi l’inquiétude qui saisit aujourd’hui nombre de nos compatriotes musulmans. Je veux leur dire, à travers vous, que j’en comprends les motifs et que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour apaiser leurs craintes, répondre à leurs attentes légitimes et leur procurer la tranquillité d’esprit à laquelle, comme chaque Français, ils ont droit".

Alain Vidalies "La demande de subvention européenne pour le #CanalSeineNord actée par France et la Belgique"

À Lens, la demande de subvention européenne pour le #CanalSeineNord actée par France et la Belgique. pic.twitter.com/E1sBHIwJsT

La remise du dossier "Seine-Escaut 2020" est une étape essentielle vers la réalisation du canal Seine-Nord Europe et le développement du transport fluvial en Europe.

La France et la Belgique sollicitent ainsi le financement par l’UE de 40% des investissements réalisés sur la période 2014-2020 sur l’ensemble du périmètre du projet Seine-Escaut, taux maximal permis par les règlements européens.

"Après la décision de créer une société de projet chargée de réaliser le canal Seine-Nord Europe, adoptée par l’Assemblée Nationale à la fin du mois de janvier, le dépôt de ce dossier de subvention auprès de l’Union européenne permet de franchir une nouvelle étape vers la réalisation de ce grand chantier, avec un objectif de lancement des travaux en 2017 et une mise en service à partir de 2023", a déclaré Alain Vidalies.

L'enseignement professionnel innove : de nouveaux "Campus des métiers et des qualifications"

Regroupant des établissements d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur, les campus des métiers et des qualifications associent, au sein d’un partenariat renforcé, des entreprises, des laboratoires de recherche, soutenus par les conseils régionaux et les entreprises.

Ce troisième appel à projets permettra de créer de nouveaux Campus qui compléteront l’offre déjà proposée par les 31 Campus existants, issus des deux premières vagues de labellisation.

L'enseignement professionnel, qui accueille chaque année plus de 800 000 élèves, du CAP au master professionnel en passant par le bac pro, traduit ainsi la modernisation des relations entre le monde de l'éducation et le monde de l'économie, au service de l'insertion professionnelle des jeunes.

"Agriculture-Innovation 2025" : un consortium pour consolider le secteur du biocontrôle

A l'initiative de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), plusieurs acteurs publics et privés de la recherche, de la recherche-développement et de l'innovation s'associent pour créer un consortium public-privé sur le biocontrôle.

Cette initiative correspond à l'une des 5 priorités thématiques du plan "Agriculture-Innovation 2025" annoncé le 20 février 2015. Elle vise à coordonner les acteurs du biocontrôle dans le double objectif d'offrir aux utilisateurs, en premier lieu les agriculteurs, des méthodes alternatives en matière de produits phytosanitaires, et de contribuer à la consolidation du secteur français du biocontrôle, source de richesses et d'emplois. 

Signature de la charte emploi de la filière alimentaire

François Rebsamen et Stéphane Le Foll ont signé la charte nationale de coopération pour le soutien et l’accompagnement des entreprises de la filière alimentaire et de leurs salariés.

En contribuant à hauteur de 5 M€, en complément des 10 M€ apportés par les entreprises, l’Etat réaffirme son engagement fort en faveur de l’emploi par un accompagnement des projets renforçant la formation des salariés de la filière alimentaire.

Cette charte permet de favoriser le développement de l’emploi dans les entreprises, de contribuer à l’anticipation et l’accompagnement des mutations économiques et de renforcer l’attractivité de la filière alimentaire. Elle devrait bénéficier directement à plus de 12 000 salariés et près de 3000 entreprises et indirectement à l’ensemble des salariés des différentes branches. Elle vise en priorité des projets collectifs ou ayant un objectif de mutualisation pouvant bénéficier à tout ou partie de la filière alimentaire. Cette dernière représente environ 820 000 emplois dans 79 000 entreprises (dont 97% de TPE/PME).

Le Gouvernement prolonge le programme "écoles connectées"

Le Plan France Très Haut Débit prévoit que les établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) de métropole et des territoires ultramarins constituent des sites prioritaires de raccordement en fibre optique. A ce stade, 84 départements sont ainsi engagés dans un projet de réseau d’initiative publique. Mais pour apporter une solution aux établissements les moins bien desservis sur le réseau ADSL et qui ne seront pas concernés par les premiers déploiements de réseaux très haut débit, le Gouvernement a lancé en mars 2014 le programme "Ecoles connectées" qui propose un accès à Internet par des technologies alternatives, notamment le satellite et le Wimax.

Le 25 février 2015, Najat Vallaud-Belkacem, Axelle Lemaire et Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, ont annoncé la prolongation de ce dispositif pour proposer un accès à Internet de qualité dans toutes les écoles d’ici la rentrée de septembre 2015.

L’Etat renouvelle son soutien financier à hauteur de 104 M€ pour 5 Satt

Après une évaluation positive, l’Etat renouvelle son soutien financier à hauteur de 104 M€ en faveur des 5 premières Sociétés d’accélération du transfert de technologies (Satt) créées en 2012.

Le transfert de technologie est un moteur clé de l’innovation. Trois ans après la mise en place d’un programme de grande envergure dédié à l’accélération du transfert de technologies issues des laboratoires de recherche publics avec la création en plusieurs vagues de 14 Satt, l’Etat a décidé de doter 5 d’entre elles de nouveaux moyens financiers. Cette dotation leur permettra de continuer à soutenir des projets en phase de maturation pour les trois prochaines années.

Satt Conectus : 18M€ (Alsace)

Satt Sud Est : 22M€ (Paca, Corse)

Satt Toulouse Tech Transfer : 24M€ (Midi-Pyrénées)

Satt Lutech : 18M€ (Ile-de-France)

Satt Idf-innov : 18M€ (Ile-de-France)

 

Investissements d’avenir : appel à projets "Alimentation fonctionnelle et sur mesure"

Nouvelle action du programme d’investissements d’avenir pour la compétitivité des entreprises du secteur de l’agroalimentaire, l’appel à projet "Alimentation fonctionnelle et sur mesure" vise à soutenir la mise en œuvre de la feuille de route du plan industriel "Produits innovants pour une alimentation sûre, saine et durable", validée le 4 juin 2014, et notamment le développement de projets ambitieux dans le champs de l’alimentation fonctionnelle et sur mesure (produits adaptés à des régimes alimentaires spécifiques, aliments riches en protéines, probiotiques, etc.).
Doté de 20 M€, ce dispositif permettra d’accompagner des projets de recherche et développement et d’innovation nécessaires au développement de nouveaux produits, procédés et services à fort contenu innovant. Il vise également à soutenir les projets d’investissements matériels visant la fabrication industrielle et la mise sur le marché de produits alimentaires à forte valeur ajoutée et à fort potentiel de croissance.

L’appel est ouvert jusqu’au 9 juin 2015.

Télécharger le cahier des charges et le dossier de candidature

Pages

Liens secondaires