Manuel Valls au Salon des maires d'Île-de-France
14 avril 2015

#GrandParis : "Nous sommes déterminés à poursuivre le travail engagé au bénéfice de tous les Franciliens"

Manuel Valls a présenté aux maires d'Île-de-France les nouvelles décisions issues du 2e Comité interministériel Grand Paris, réuni ce mardi 14 avril à Matignon. 51 nouveaux engagements pour faire du Grand Paris une métropole innovante, durable et solidaire, qui rayonne et fera rayonner plus encore notre pays.
 
9
La métropole du Grand Paris verra le jour dans 9 mois, le 1er janvier 2016.
Le Grand Paris repose sur 4 piliers qui en sont les fondations :
 
  • un nouveau schéma pour les transports collectifs ;
  • un plan de mobilisation pour le logement ;
  • une stratégie de développement économique ;
  • et une représentation institutionnelle des acteurs du Grand Paris. 
"Pour tous ces domaines, des engagements ont été pris. Ils sont tenus", a affirmé Manuel Valls dans un discours aux élus franciliens. Le Premier ministre a présenté les 51 nouvelles décisions issues du 2e Comité interministériel sur le Grand Paris, réuni mardi 14 avril à Matignon.
 

810 millions d’euros pour moderniser les autoroutes et voies rapides




Les transports sont l'une des grandes priorités du Grand Paris. Les nouvelles lignes de métro du Grand Paris Express, annoncées lors du 1er Comité interministériel en octobre dernier, ont franchi des étapes décisives : les travaux préparatoires de la ligne 15 sud sont engagés à Champigny et à Issy-les-Moulineaux. La ligne 16 suit le même chemin. L’enquête publique pour l'extension de la ligne 14 à Orly va également commencer.

Grand Paris : "passer des promesses à la concrétisation"

Le Grand Paris est un projet au service des Franciliens : il a pour objectif d’améliorer leur cadre de vie et de corriger les inég... [Lire la suite]
mardi 14 octobre 2014


"L’amélioration des réseaux de transport existants doit avancer de pair", a précisé Manuel Valls. 1,4 milliard d’euros de l’État et 140 millions d’euros par an de la région, qui bénéficie d’une dotation supplémentaire, seront mobilisés à travers le CPER en ce sens. Les financements de la Société du Grand Paris sont au rendez-vous pour la modernisation des RER, et notamment des lignes A, B, C et D et de la ligne 11.

CPER Île-de-France : "La région capitale n’est jamais aussi forte que lorsque l’État et la région marchent de concert"

Après la Normandie, Manuel Valls a signé lundi 16 février le protocole d'accord du contrat de plan État-région Île-de-France, une ... [Lire la suite]
lundi 16 février 2015


Les transports, ce sont aussi les transports routiers. "Des millions de Franciliens et de visiteurs de la région se déplacent en automobile. Ils n’ont souvent pas d’autres solutions", a rappelé Manuel Valls. Il a ainsi annoncé que l’État engagera un vaste programme doté de 810 millions d’euros afin de moderniser les autoroutes et voies rapides. L'objectif : faciliter la mobilité, avec l’amélioration de la gestion dynamique du trafic ou encore la création de voies réservées aux autobus et aux taxis. Les premières seront mises en service dès la fin du mois.
 

Logement : la liste des opérations d'intérêt national multi-sites arrêtée en septembre

 
56 300
logements ont été commencés au cours des 12 derniers mois.
62 900 logements ont été autorisés sur la même période.
Annoncé lors du Comité interministériel du 13 octobre 2014, le plan de mobilisation pour l'aménagement et le logement s'articule autour de trois grands axes :
 
  1. rénover les modalités d'intervention de l'État en matière d'aménagement ;
  2. mieux accompagner les maires qui s'engagent dans la construction de logement (les "maires bâtisseurs") ;
  3. améliorer l'habitat existant.
Manuel Valls a souhaité, devant les maires, revenir plus précisément sur le projet d’opération d’intérêt national, dit OIN multi-sites. "Il a suscité beaucoup de craintes, il faut les lever", a-t-il expliqué. Les premiers sites adaptés au lancement de ces projets ont été identifiés, dont le Parc Georges Valbon à La Courneuve (un grand quartier, mixte et durable, autour du parc, qui offrirait d’importantes perspectives de développement et d’emplois pour le territoire) ou les Portes du sud du Grand Paris, dans l’Essonne (site qui présente un potentiel exceptionnel avec la reconversion de l’ancienne base aérienne et le futur Grand Stade de rugby).

Le Premier ministre a annoncé que la liste des sites retenus pour faire partie de l’OIN multi-sites ou nécessitant d’autres modes d’intervention sera arrêtée en septembre. Elle sera issue d'une large concertation avec les élus concernés, les entreprises, les associations menée dans le cadre des ateliers du Grand Paris.
 
2 événements internationaux à la portée du Grand Paris
Les Jeux olympiques et paralympiques en 2024 et de l’Exposition universelle en 2025 sont deux événements qui peuvent être un formidable accélérateur de la construction du Grand Paris.
 
  • Pour soutenir la candidature aux JO 2024, une association d’étude sera créée afin de regrouper l’ensemble des acteurs institutionnels concernés. Si l’accompagnement de l’État est indispensable, le chef de file sera le mouvement sportif qui déposera sa candidature avec la Ville de Paris. Concernant le volet financier, une fondation sera créée afin de bénéficier du  mécénat d’entreprise. A l’été 2015 : la décision sera prise de monter le dossier ; en 2017 : le dossier définitif de candidature sera déposé et le choix de la ville sera connu en 2024.
 
  • La candidature  à  l’Exposition universelle bénéficie d’ores et déjà du travail préparatoire accompli par l’association ExpoFrance 2025. Une mission interministérielle, placée sous l’autorité du Premier ministre, aura la charge de dégager un consensus fort entre tous les acteurs concernés. Au terme de cette mission, le projet de candidature pourra être officiellement présenté lors de la Journée de la France à Milan 2015. Une fondation pour accompagner le financement du projet sera également créée. Fin juin 2015 : présentation du projet de candidature ; 2016-2018 : promotion de la candidature à travers le monde ; fin 2018 : désignation de la ville élue par le Bureau international des expositions.