2 mars 2016

Rapport d'activité 2016

 

Le Premier ministre nous a confié le 23 septembre 2016 la coprésidence du comité de surveillance des investissements d’avenir, chargé de suivre la mise en oeuvre du programme d’investissements d’avenir (PIA) par le commissariat général à l’investissement et de dresser un bilan annuel de son exécution. Tel est l’objet du présent rapport qui a été soumis au comité de surveillance.

Nous voulons rendre hommage à l’oeuvre remarquable de Alain Juppé et de Michel Rocard. Leur vision stratégique, présentée dans le rapport de 2010 qui porte leur nom, a défini le principe, les orientations et les modalités du PIA. Comme présidents du comité de surveillance depuis 2010, ils ont veillé à la fidélité du programme au projet originel et donné des conseils essentiels pour améliorer son efficacité.

En finançant l’enseignement et la recherche, en investissant avec le secteur privé et les collectivités locales dans des projets innovants, le PIA a favorisé la transition de la France vers un nouveau modèle de développement, basé sur l’économie de la connaissance et le développement durable. Le PIA contribue à la modernisation de l’économie française.



Plus de 3 000 projets ont été soutenus depuis le démarrage du programme. Afin de faciliter et d’accélérer l’accès des entreprises aux financements du PIA, le commissariat général à l’investissement a simplifié les démarches, et les entreprises peuvent désormais obtenir une décision de financement de leur projet dans un délai de trois mois. Le rythme des procédures se calque ainsi sur celui de l’entreprise et de l’innovation.

Nous poursuivrons cette dynamique en maintenant un haut niveau d’exigence dans la sélection des projets, et nous veillerons à la mise en place du troisième volet du PIA doté de 10 milliards d’euros pour accélérer la transformation de notre économie vers un modèle plus sobre en énergie, plus connecté et plus innovant. Avec les investissements d’avenir, la France relève le défi de la compétitivité, fait émerger un nouveau modèle de croissance, favorise l’emploi et bâtit son avenir.





 

Jean-Paul Huchon                                     Jean‑Pierre Raffarin