Visite du tout premier centre d'hébergement dédié aux femmes victimes de violences

Publié le : 29/11/2021
Ce centre accueille les femmes victimes et leurs enfants.
Source : Service d'information du Gouvernement

Créé en 1978, l'établissement nous a ouvert ses portes. Sous couvert d'anonymat, des professionnelles décrivent leur quotidien.

« Vous n'êtes pas seules, vous pouvez dire stop aux violences. » Depuis sa création en 1978, le premier centre d’hébergement dédié aux victimes de violences conjugales « accueille 365 jours par an, 24 heures sur 24, jour et nuit, des femmes qui sont en situation de grave danger, voire en danger de mort ».

Accompagner les victimes de violences conjugales est la mission principale des professionnelles du centre, elles leur offrent « un espace d’écoute dans de la bienveillance et le non-jugement ».

Les centres d'hérgements sont le lieu qui « permet aux femmes de verbaliser les violences subies [et] surtout qu’elles soient reconnues en tant que victimes de violences conjugales ». C'est la première étape vers une nouvelle vie.

Développer les places d’hébergements

L’accès à un hébergement ou à un logement constitue une mesure urgente indispensable pour mettre une femme en sécurité d’un conjoint ou ex-conjoint violent, mais aussi un préalable à toute reconstruction pour une personne victime de violences conjugales.

Avec le Grenelle contre les violences conjugales, le Gouvernement s’est engagé à créer des places d’hébergement et de logement temporaire supplémentaires pour les femmes victimes de violences.

« Nous avons créé 7 800 places d’hébergements pour accueillir les victimes et leurs enfants. »
Elisabeth Moreno, ministre chargée de l’Égalité femmes-hommes.

Ces nouvelles places complètent les 6 700 autres déjà dédiées à ce public en hébergement et en résidence sociale en 2020.