24 janvier 2019 - Actualité

Une plateforme pour exprimer vos idées de mobilité

Elisabeth Borne a annoncé, le 23 janvier 2019, le lancement d'une plateforme collaborative pour recenser tous les nouveaux projets de mobilité, en particulier dans des zones mal desservies.
 
Mobilisons-nous pour les mobilités ! Elisabeth Borne, la ministre des Transports en est la première convaincue : "Ce sont dans nos territoires que s’inventent les solutions innovantes de #mobilité."
 


 

Un carrefour des idées de mobilité

La ministre annonce le lancement, mi-mars, d’une plateforme collaborative qui permettra à tous les acteurs, dans tous les territoires, de proposer et de confronter des idées pour faire émerger des solutions de mobilité diversifiées : marche à pied, vélo, covoiturage, trottinette, autopartage, transports en commun… 

Cette annonce fait suite à un appel à projet visant à "mettre en oeuvre de nouvelles solutions de mobilités du quotidien dans les territoires ruraux", a expliqué la ministre.

 

L’enjeu de cette plateforme, "c’est de faire partager, de faire savoir, et pour chaque territoire de capitaliser son expérience avec ce qui s'est fait ailleurs", a indiqué Elisabeth Borne. Le but visé : expérimenter, soutenir, faire grandir et essaimer toutes les nouvelles solutions urbaines, semi-urbaines, rurales, en totale autonomie ou adaptées à des situations plus spécifiques telles que l’éloignement, la mobilité réduite ou autres.  En 15 ans, la distance moyenne domicile-travail a augmenté de plus de 2 km. Une tendance qui va grandissant.

 

La ministre a, de plus, mis l’accent sur le développement d’une dynamique de nouveaux modes de déplacement dans les "territoires dans lesquels on n'attend pas de grandes promesses ni de grandes infrastructures pour demain, mais dans lesquels on sait quels sont les besoins, dans lesquels on innove et on invente les solutions qui améliorent vraiment le quotidien" : covoiturage, véhicules autonomes, taxis, VTC…

Transformer la mobilité en vecteur de réussite et non d'exclusion

Les idées de mobilité ne se réduisent pas à des solutions techniques. Elles peuvent être couplées à des problématiques sociétales, comme par exemple comment lever les freins aux déplacements des personnes à mobilité réduite ?

La "Loi d'orientation des mobilités" est en ligne de mire. Elle sera discutée au Sénat, courant mars. Il est prévu qu’une version béta de la plateforme sera mise en ligne à la mi-mars,  juste avant l'examen de la loi. La version définitive sera disponible fin mai, avant le passage du texte à l'Assemblée nationale, précise le ministère des Transports.

 
Comprendre la loi mobilités avec Elisabeth Borne