12 février 2019 - Actualité

Transports : coup d'envoi pour le projet du CDG Express

La ministre des Transports a signé le contrat de concession du CDG Express, un train rapide qui doit relier Paris à l'aéroport de Roissy.
 
Vingt minutes, c'est le temps qu'il faudra au train CDG Express pour relier la capitale à l'aéroport international Roissy-Charles-de-Gaulle. La signature du contrat de concession engage le groupe ADP (anciennement Aéroports de Paris), SNCF Réseau et la Caisse des Dépôts et permet la création de la société de projet pour mener les travaux.

Le CDG Express, un projet d'envergure

Reliant la gare de l'Est, dans le centre de Paris, au Terminal 2 de l'aéroport de Roissy, le CDG Express permettra de parcourir, en une vingtaine de minutes, 32 kilomètres pour 24 euros.

Côté calendrier, l'objectif est d'ouvrir la ligne à partir du 1er janvier 2024, quelques mois avant les Jeux Olympiques et Paralympiques. "A l'heure actuelle, SNCF Réseau nous dit que cette date est tenable", a déclaré la ministre mais que la construction "ne se fera pas au détriment des transports du quotidien, notamment du RER B". Le CDG Express doit coûter 1,8 milliard d'euros, financés par la Caisse des dépôts, ADP et SNCF Réseau, aidés par un prêt de l'État. Sur cette somme, 500 millions doivent aller à l'amélioration du RER B, selon la ministre des Transports.

Le préfet de région Michel Cadot a été chargé d'établir le calendrier des travaux et de rendre ses conclusions fin mars ou début avril. "Il dira clairement quels sont les éventuels ajustements qui pourront être nécessaires dans l'organisation des chantiers", a relevé Elisabeth Borne, notant qu'"il faudra, le cas échéant, faire des priorisations".