10 avril 2019 - Actualité

Top départ pour la déclaration en ligne des revenus 2018

Gérald Darmanin a présenté, le 9 avril 2019, le calendrier pour la déclaration des revenus 2018. Avec le prélèvement à la source, quels sont les changements ?
 
L’année 2019 est une année de transition. Le prélèvement à la source est entré en vigueur le 1er janvier dernier, prenant en compte l’impôt perçu de l’année en cours. Mais afin que les Français n’aient pas à payer deux années d’impôts - l’actuelle et 2018 -, le montant des revenus "non exceptionnels" de 2018 est annulé. C’est le dispositif appelée "année blanche."

Cependant, il convient de faire, cette année encore, sa déclaration de revenus. La déclaration reste obligatoire.

Rappelons que le prélèvement à la source se base sur un taux de prélèvement calculé sur la base de la déclaration des revenus 2017. La déclaration des revenus 2018 permet de prendre en compte les changements intervenus depuis 2017.

Attention ! Cette obligation s'applique également aux personnes non imposables, a précisé Gérald Darmanin, car elle est indispensable pour pouvoir bénéficier de certaines prestations, comme le "dégrèvement de la taxe d'habitation" ou "le chèque énergie".

Pourquoi déclarer en 2019 ?

La déclaration des revenus 2018 permet de faire la différence entre les revenus non exceptionnels, qui ne seront donc pas imposés via "l’année blanche" et les revenus exceptionnels (indemnités pour rupture de contrat de travail, intéressement ou participation débloqués par anticipation, etc.) qui eux sont imposés.

La déclaration permettra donc cette année de préciser le taux de prélèvement qui sera appliqué à partir du 1er septembre 2019. Ce n’est pas tout, la déclaration permettra de comptabiliser les dépenses ouvrant droit à réduction ou crédit d'impôt (les emplois à domicile, par exemple) Elle permet ainsi de calculer un solde qui pourra être soit :
  • créditeur (restitution de réductions et crédits d'impôt) : la somme sera versée par virement à l'été (déduction faite de l'avance - 60 % - déjà versée en début d'année) ;
  • débiteur (impôt sur les revenus exceptionnels ou hors du champ du prélèvement à la source, ainsi qu'éventuellement le remboursement d'une partie de l'avance de réductions et crédits d'impôt, si vous n'y êtes finalement pas éligibles) : il sera généralement à régler pour le 15 septembre 2019.

le 10 avril, déclarez sur internet !

2019 marque aussi l'année où la déclaration en ligne devient obligatoire si votre domicile est connecté à Internet.  En 2018, 60% des foyers fiscaux (+ de 23 millions de personnes) on fait déjà opté pour ce choix. Il faut dire qu'elle contient de nombreux avantages :
  • C'est rapide. Avec une déclaration toujours plus simple. En 3 clics, c'est fini !  L'an dernier, un tiers des déclarants ont bénéficié d'une déclaration ultra-simplifiée, taillée sur mesure : seules les cases habituellement remplies étaient présentées. Les salaires perçus par les enfants à charge de 15 à 18 ans sont désormais préremplis. Cette année, un moteur de recherche permet à l'usager d'ajouter les quelques cases qui manquent à sa déclaration personnalisée.
  • Vous connaissez tout de suite votre futur taux d’imposition dans le cadre de l'impôt à la source.
  • C'est sécurisé : une fois votre déclaration validée, vous recevez un courriel de confirmation, un accusé de réception certifié. Les données sont sécurisées et restent confidentielles.
  • C'est souple : la déclaration en ligne peut être modifiée autant que de besoin jusqu’aux dates limites.
Les dates limites offrent plus de souplesse qu’avec la version papier dont l'échéance est fixée au 16 mai. Les limites de déclaration en ligne vont au-delà :
  • Zone 1 (01 à 19) : 21 mai
  • Zone 2 (20 à 49) : 28 mai
  • Zone 3 (50 à 976) : 4 juin

Alors, Déclaration papier ?

Oui, car des dérogations sont prévues pour :
  • les primo-déclarants : la déclaration doit être faite sur papier.
  • les personnes pouvant justifier que leur résidence principale n'a pas accès à internet.
  • les personnes n'étant pas à l'aise avec la démarche dématérialisée.
Bon à savoir :  des ordinateurs sont disponibles au public dans les centre des finances publiques en charge des impôts. Des agents dédiés sont également présents pour aider à effectuer les  démarches en ligne.

En 2020 : un nouveau pas vers la simplification

Après l’impôt à la source, le chantier de la mise à jour automatique des situations fiscales va constituer un nouveau pas vers la simplification de l’impôt. Entre 6 et 8 millions de foyers fiscaux n’auront plus à déposer de déclaration en 2020.

Explications : l’impôt prévisionnel pourra être directement indiqué sur la déclaration des contribuables qui n’ont traditionnellement que des revenus pré-remplis. Les contribuables qui n'ont rien à modifier ou à compléter sur leur déclaration pré-remplie pourront la valider tacitement. Ils recevront alors un avis d'impôt sur la base des éléments connus de l’administration.