Technologies quantiques

 
La rupture technologique d’ampleur que promettent les technologies quantiques d’ici 5 à 10 ans fait du soutien à ce secteur un impératif économique et souverain : ordinateurs quantiques un milliard de fois plus rapides, permettant des outils de simulation et d’optimisation sans précédent pour la chimie, la santé, l’énergie ou les transports, capteurs quantiques permettant une navigation sans infrastructure ou des facultés de détection inédites, communications infalsifiables et impossibles à intercepter, etc. La France possède les atouts nécessaires pour s’imposer comme un compétiteur scientifique et industriel majeur dans les technologies quantiques, notamment grâce au positionnement historique de sa recherche, de ses industriels précurseurs et du dynamisme de ses start-ups. La stratégie d’accélération dans ce secteur d’avenir, qui a été présentée en détail le 21 janvier 2021 par le Président de la République, servira l’ambition d’être parmi les premiers pays à maîtriser les technologies quantiques et de bâtir une nouvelle filière industrielle.

Coordinateur de stratégie : Neil ABROUG (SGPI)