Coordination du travail gouvernemental

Signature du protocole Etat/Paris 2024


Le Protocole Etat-Paris 2024 relatif à la sécurité et à la sûreté des jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 a été signé le 12 janvier 2021, par le Délégué interministériel aux jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP), M. Michel Cadot, par le Ministre de l’Intérieur, M. Gérald Darmanin, et par le Président du Comité d’organisation, M. Tony Estanguet.
 

Le Protocole Etat-Paris 2024 relatif à la sécurité et à la sûreté des jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 a été signé le 12 janvier 2021, par le Délégué interministériel aux jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP), M. Michel Cadot, par le Ministre de l’Intérieur, M. Gérald Darmanin, et par le Président du Comité d’organisation, M. Tony Estanguet.

Le protocole Etat-Organisateur, habituel dans le cadre d’un grand événement sportif international, fixe les principes directeurs d’une stratégie partagée de sécurité, de sûreté et de secours et la répartition des responsabilités en matière de sécurité, de sûreté et de secours, entre les services de l’Etat et l’organisateur d’un grand événement sportif international.

Dans le cadre d’événements qui se déroulent généralement sur plusieurs sites du territoire national, ce document cadre organise de manière globale et homogène la répartition des missions de sécurisation des participants, des spectateurs et des sites entre les forces de sécurité intérieure et les moyens de sécurité privée recrutés par l’organisateur.

Il engage les différentes parties dans le respect d’une gouvernance et de principes d’actions, ainsi que dans une logique de moyens sur la réalisation de différentes missions d’ordre public et de secours aux populations : surveillance des périmètres intérieurs et extérieurs des sites, contrôles des accès, déminage, escortes, dispositifs de secours, protection des délégations.

Suite à cette signature, le Protocole sera décliné sous la forme de plans nationaux thématiques, organisant la mise en place de groupes de travail réunissant les services de l’Etat (MEAE, Ministère des Armées, Ministère de l’Intérieur, Ministère des Solidarités et de la Santé, Ministère de la Justice, Ministère de l’économie, des finances et de la relance), les opérateurs d’importance vitale (OIV), les établissements publics de la culture, les opérateurs de transport, et les services de l’organisateur.

Ces plans, dans leur dimension interministérielle, seront préparés sous la supervision du DIJOP, tout au long des années 2021 et 2022 avec le Coordonnateur National pour la Sécurité des Jeux (CNSJ), le Préfet de Police (PP) et les préfets des départements accueillant un site de compétition, avant d’être validés par le Comité stratégique de maîtrise des risques (COSTRAT), installé par le DIJOP le 19 octobre 2020.

Partager cette page