Jeunes du SNU
3 février 2020 - Actualité

Service national universel : vers une généralisation dès 2024

Le secrétaire d’État en charge de la Jeunesse, Gabriel Attal, a annoncé que le Gouvernement souhaite généraliser le service national universel (SNU) à tous les jeunes de 16 ans dès 2024, soit deux ans avant la date initialement prévue.
 

30 000 jeunes en Service national universel en 2020

L’an dernier, 2 000 volontaires de 16 ans avaient été sélectionnés pour effectuer un séjour de cohésion en internat puis une mission d’intérêt général.

Gabriel Attal,  secrétaire d’État en charge de la Jeunesse, l'a annoncé : en 2020, le dispositif va s’amplifier, avec près de 30 000 jeunes engagés.

Et la généralisation du SNU devrait intervenir deux ans plus tôt que prévu : en 2024, tous les jeunes de 16 ans seraient ainsi concernés, soit 800 000 personnes.

Quelles nouveautés pour 2020 ?

Le SNU aura lieu du 22 juin au 3 juillet 2020 dans l’ensemble des départements, toujours sur la base du volontariat, avec l’obligation d’effectuer son service hors de son département d’origine.

Cette année, tous les départements de métropole et d’outre-mer accueilleront en moyenne 250 jeunes. Pour plus de 1 000 ultra-marins, il s'agira donc d'une première expérience de mobilité en métropole.

Les enjeux climatiques et la transition écologique seront des sujets majeurs tout au long des deux semaines du SNU. Les activités physiques et de cohésion seront également renforcées, et des moments d’échange et de réflexion collective sur l’homophobie, la radicalisation ou encore l’égalité femmes-hommes auront lieu. 

une première année de snu en chiffres

En 2019, 2 000 jeunes volontaires ont suivi un séjour de cohésion de 2 semaines dans 13 départements :
  • 94 % des participants sont satisfaits du SNU ;
  • 78 % des appelés ont indiqué avoir rencontré des jeunes venant d'un milieu social différent du leur ;
  • parmi les objectifs du SNU qui paraissent les plus importants aux yeux des jeunes, celui d'améliorer la mixité sociale arrive en tête : 56 % des jeunes le considèrent comme l'un des plus importants, devant l'engagement (50 %) ;
  • 90 % des volontaires estiment que le port de l’uniforme est important pour la cohésion du groupe ;
  • 50 jeunes en situation de handicap ont participé à cette première vague du SNU.
 

Le snu en quelques rappels

Le SNU a quatre objectifs :
  • transmettre un socle républicain ;
  • renforcer la cohésion nationale ;
  • développer une culture de l’engagement ;
  • accompagner l’insertion sociale et professionnelle.
  • Comment le SNU s’organise-t-il ?

Le SNU s’organise autour de 3 temps :
  • le séjour de cohésion obligatoire :  2 semaines en internat, dans un autre département que celui d’origine et durant l’année qui suit la classe de 3e ;
  • la mission d’intérêt général obligatoire : 2 semaines qui s’effectuent dans son département auprès d’une association ou d’une structure publique, dans l’année qui suit le séjour de cohésion ;
  • l’engagement citoyen volontaire : 3 mois minimum, dans le département de son choix entre 16 et 25 ans. Il pourra prendre la forme d’un service civique, d’un engagement dans les réserves opérationnelles de la gendarmerie et de l’armée ou d’un bénévolat de longue durée auprès d’une association.