3 mai 2019

Sensibilisation à la mobilité géographique des réfugiés hébergés en Ile-de-France

Au premier trimestre, le Pôle migrants de la Dihal, en lien avec le GIP Habitat et interventions sociales (GIP HIS), a conduit, dans l’ensemble des départements franciliens, des actions de sensibilisation à la mobilité géographique des réfugiés hébergés en Ile-de-France.
 
Face aux tensions sur le logement que connait l’Ile-de-France couplées au nombre élevé de bénéficiaires de la protection internationale hébergés dans la région, la mobilité géographique permet en effet d’accéder rapidement à un logement et, ainsi, d’amorcer un parcours d’intégration dans le nouveau territoire d’accueil.

Réunissant gestionnaires de centres d’hébergement généraliste et travailleurs sociaux ainsi que les unités départementales de la direction régionale et interdépartementale de l'hébergement et du logement (DRIHL) ou les directions départementales de la cohésion sociale, ce cycle de rencontres s’est inscrit dans la continuité du travail renforcé de sensibilisation à la mobilité géographique des réfugiés initié à l’automne 2018, auprès des gestionnaires de centres du dispositif national d’accueil et des directions territoriales de l’OFII.

L’objectif était triple : rappeler les enjeux d’un parcours en mobilité, informer sur le fonctionnement de la plateforme nationale pour le logement des réfugiés et présenter les outils développés à destination des intervenants sociaux. Dans le prolongement de ces réunions, les équipes du GIP HIS vont à la rencontre des réfugiés pour leur présenter les atouts et avantages de la mobilité et le dispositif de la plateforme nationale.
Un livret pédagogique « Accompagner les réfugiés à la mobilité géographique » destiné à appuyer les travailleurs sociaux de l’Ile-de-France dans la construction de projets de mobilité nationale avec les réfugiés, une plaquette de présentation de la plateforme nationale pour le relogement des réfugiés et des flyers rédigés en plusieurs langues à destination des réfugiés viennent compléter ces actions de sensibilisation.  

Le prochain atelier de la Dihal « Le relogement des réfugiés, un enjeu pour la cohésion des territoires » qui aura lieu le 22 mai au musée national de l’histoire de l’immigration, sera notamment l’occasion de revenir sur des expériences réussies de parcours de réfugiés en mobilité géographique.

Plus d'infos :
 
L'atelier du 22 mai 2019 "Le relogement des réfugiés, un enjeu pour la cohésion des territoires"