22 juillet 2019 - Actualité

Sécheresse : une mobilisation générale pour aider les agriculteurs

Aide d’un milliard d’euros, exploitation exceptionnelle des jachères, organisation de la solidarité dans les territoires… Face à la sécheresse, le Gouvernement a présenté un plan de mobilisation pour accompagner et aider le monde agricole.
 
Alors qu’un nouvel épisode de canicule sévit, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation était dans le Loir-et-Cher pour présenter le plan de mobilisation générale pour l’agriculture face à la sécheresse.

Difficiles à prévoir et lourds en conséquence, les aléas climatiques comme la sécheresse touchent durement le monde agricole. Face à ce constat, Didier Guillaume a annoncé plusieurs mesures pour "aider les agriculteurs en difficulté à passer ce cap difficile, notamment ceux qui ont du mal à nourrir leurs bêtes ou utilisent déjà les stocks de foin qui devaient être gardés pour cet automne et cet hiver".

1 milliard d’euros d’aide en plus dès octobre

En général, 50% des aides liées à la Politique agricole commune (PAC) sont attribuées à la mi-octobre. "Nous allons demander à l'Union européenne de faire passer ce pourcentage de 50% à 70% et ce, dès le 16 octobre. Cela représentera un milliard d'euros d'avance de trésorerie supplémentaire" a déclaré Didier Guillaume dans une interview.

Le dispositif de calamité agricole sera à nouveau réactivé a déclaré le ministre et les sommes seront débloquées dès cet automne. L’an dernier, ce dispositif avait permis de "débloquer 196 millions d’euros en faveur des exploitants".

En parallèle de ces aides ponctuelles, une large concertation a été lancée avec les exploitants agricoles, les banques, les assurances et le Gouvernement « dont j’espère qu’elle aboutira cet hiver, afin de voir s’il est possible de mettre sur pied une assurance généralisée et mutualisée, au cas où un agriculteur perdrait sa récolte, par exemple » a annoncé Didier Guillaume dans Le Parisien.

9 nouveaux départements autorisés à exploiter les jachères

Depuis le 1er juillet dernier, 24 départements bénéficient d’une autorisation exceptionnelle qui permet "aux éleveurs de faucher les jachères, pour pouvoir nourrir leurs animaux, car il n'y a tout simplement plus d'herbe dans les pâturages pour les alimenter", rappelle le ministre.

Didier Guillaume a annoncé que 9 départements supplémentaires seront concernés par cette autorisation pour cas de force majeure : le Cantal, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, le Loiret, le Loir-et-Cher, la Haute-Savoie, le Jura, la Nièvre et le Haut-Rhin.

Une solidarité organisée entre les territoires

Le Gouvernement va travailler avec les chambres d’agriculture pour identifier précisément "ces jours-ci les ressources disponibles – foin ou paille excédentaire -, afin d’organiser des flux de solidarité entre département" annonce Didier Guillaume.

Certains agriculteurs ont tendance à broyer les pailles pour les méthaniser car cette pratique permet de créer de l’énergie pour l’exploitation de leur ferme. Le ministre les appelle plutôt à utiliser ces pailles directement pour les litières des animaux étant donné le contexte de sécheresse.