Le plan Vigipirate

Publié 12/05/2023|Modifié 25/09/2023

Relevant du Premier ministre, le plan Vigipirate est un outil central du dispositif français contre le terrorisme. Il associe toutes les parties prenantes, l’État, les collectivités territoriales, les opérateurs publics et privés ainsi que les citoyens, à une attitude de vigilance, de prévention et de protection.

Qu’est-ce que le plan Vigipirate ?

Le plan Vigipirate poursuit deux objectifs :
  • Développer une culture de la vigilance et de la sécurité dans l’ensemble de la société, afin de prévenir ou déceler, le plus en amont possible, toute menace d’action terroriste.
  • Assurer en permanence une protection adaptée des citoyens, du territoire et des intérêts de la France contre la menace terroriste.
Soldats en patrouille dans le cadre de l'opération Sentinelle
Soldats en patrouille dans le cadre de l'opération Sentinelle / © Adrien COURANT/armée de Terre/Défense
Soldats en patrouille dans le cadre de l'opération Sentinelle
Sa mise en œuvre repose sur 3 principes majeurs :
  • Évaluer la menace terroriste en France et à l’encontre des ressortissants et intérêts français à l’étranger.
  • Connaître les vulnérabilités des principales cibles potentielles d’attaque terroriste afin de les réduire. 
  • Déterminer un dispositif de sécurité répondant au niveau de risque.
Ainsi, les services de renseignement évaluent la menace terroriste, et leurs analyses permettent au Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) d’établir une posture générale de sécurité Vigipirate.
Cette posture spécifie les mesures devant être mises en œuvre :
  • À l'occasion de grands événements internationaux (tels que la Coupe du monde de rugby 2023, les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, etc.).
  • À certaines dates clés de l’année telles que la rentrée scolaire et les fêtes de fin d’année.
  • Après un attentat, en France ou à l’étranger, pour adapter, en urgence, le dispositif national de protection.
Le plan Vigipirate comptabilise environ 300 mesures parmi lesquelles des mesures permanentes appliquées à 13 grands domaines d’activité (transports, santé, etc.) et des mesures complémentaires activées en fonction de la menace terroriste.

Un plan sur 3 niveaux

Il existe 3 niveaux adaptés à la menace et matérialisés par des identifiants visibles dans l’espace public :

Le niveau de vigilance correspond à la posture permanente de sécurité et à la mise en œuvre de 100 mesures toujours actives.

Le niveau sécurité renforcée adapte la réponse de l’État à une menace terroriste élevée, voire très élevée. Plusieurs mesures particulières additionnelles peuvent alors être activées en complément des mesures permanentes de sécurité et selon les domaines concernés par la menace (aéroports, gares, lieux de cultes, etc.).
Ce niveau de sécurité renforcée peut s’appliquer à l’ensemble du territoire national.

Le niveau urgence attentat peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action.
Ce niveau est mis en place pour une durée limitée : le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.
Logogrammes vigipirate
Logogrammes vigipirate / vigipirate.gouv.fr

Le citoyen au centre du nouveau dispositif Vigipirate contre le terrorisme

Le plan Vigipirate occupe une place particulière au cœur de l’action menée par les pouvoirs publics contre la menace terroriste.
Dans sa nouvelle version, il vise à mieux informer les citoyens sur le terrorisme, les mécanismes déployés pour y faire face ainsi que sur les gestes et les comportements qui protègent et qui sauvent.
Il s’agit ainsi d’élever la capacité de résilience de la société tout entière. Un document public, « Faire face ensemble », a été rédigé à cet effet pour les responsables de sites accueillant du public d’une part, mais aussi pour l’ensemble de la population.
Ce document recense de façon exhaustive et pédagogique de nombreuses recommandations permettant à chacun de développer une plus grande vigilance et des réflexes pour mieux se protéger (et aider les autres) en cas d’attaque.
À noter : le niveau « urgence attentat » a été levé le 15 janvier 2024. La posture Vigipirate a été réévaluée au niveau « sécurité renforcée – risque attentat ».
Les directeurs et responsables d’établissement accueillant du public se voient également délivrer des recommandations pratiques en matière de protection des sites, d’organisation et de préparation des événements.

Liens utiles