Coordination du travail gouvernemental

Rencontre avec le Ministre polynésien de la culture, de l’environnement, en charge de la jeunesse, des sports et de l’artisanat


Le lundi 27 juin 2021, M. Michel Cadot, délégué interministériel aux jeux Olympiques et Paralympiques, a reçu le Ministre de la culture, de l’environnement, en charge de la jeunesse, des sports et de l’artisanat du gouvernement de la Polynésie Française, M. Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Le lundi 27 juin 2021, M. Michel Cadot, délégué interministériel aux jeux Olympiques et Paralympiques, a reçu le Ministre de la culture, de l’environnement, en charge de la jeunesse, des sports et de l’artisanat du gouvernement de la Polynésie Française, M. Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Cette rencontre a eu lieu dans les locaux de la délégation interministérielle, en présence du Directeur général de l’Agence nationale du sport (ANS), M. Frédéric Sanaur, du Manager Haute Performance de l’ANS, M. Claude Onesta, de la Directrice de l’ANS en charge du développement des pratiques, Mme Agathe Barbieux, de l’adjoint au délégué interministériel aux grands événements sportifs, M. Karim Herida.

Dans le cadre de son déplacement à Paris, le ministre polynésien a tenu à rencontrer les différents acteurs impliqués dans l’organisation des jeux Olympiques et Paralympiques 2024, afin d’évoquer l’accueil et l’organisation des épreuves olympiques de surf des Jeux de Paris 2024. Le Ministre a par ailleurs saisi cette opportunité pour évoquer l’accompagnement de l’Agence nationale du sport (ANS) relatif au développement de la pratique sportive en Polynésie et la candidature de la collectivité aux Jeux du Pacifique de 2027.

L’accueil et l’organisation des épreuves de surf lors des Jeux de Paris 2024

La Polynésie Française accueillera les épreuves de surf des Jeux sur le site de Teahupo’o, vague emblématique et mondialement connue par tous les amateurs de surf, lors des jeux Olympiques et Paralympiques 2024.

Au cours de cet échange, le délégué interministériel a rappelé que le choix d’implanter les épreuves de surf en Polynésie était un engagement fort des acteurs du dossier olympique pour mobiliser l’ensemble du territoire national, y compris en outre-mer. Il a également insisté, comme M. Maamaatuaiahutapu, sur les opportunités qu’offrait l’organisation de cette épreuve pour laisser en héritage des ouvrages pérennes, notamment des logements et des aménagements urbains, qui, au-delà de leur utilité pour la bonne tenue des Jeux, bénéficieront à l’ensemble de la population au niveau local. M. Cadot et M. Maamaatuaiahutapu ont enfin partagé la nécessité de porter un dossier qui respecte pleinement les exigences environnementales liées à la préservation de ce lieu.

L’accompagnement de l’ANS relatif au développement de la pratique sportive en Polynésie

Le Ministre M. Heremoana Maamaatuaiahutapu, a par ailleurs pu échanger avec le DIJOP, en sa qualité de Président de l’ANS, et avec M. Frédéric Sanaur, Directeur général de l’ANS, au sujet de la déclinaison territoriale de l’Agence en Polynésie et du projet sportif territorial.

Le ministre souhaite que l’organisation des épreuves de surf puisse avoir un impact positif sur la pratique sportive dans ce territoire. Le gouvernement polynésien a ainsi informé les participants à la réunion de la création de l’Institut de la Jeunesse et des Sports de la Polynésie Française (IJSPF), structure qui sera chargée de la livraison des équipements sportifs et qui devra ainsi travailler en lien étroit avec les services de l’ANS.

La candidature de la Polynésie à l’accueil des Jeux du Pacifique de 2027 : une candidature diplomatique

Après une défaite lors de la candidature à l’édition 2023 des Jeux du Pacifique, le Ministre polynésien a annoncé que la Polynésie Française se porterait candidate à l’accueil des Jeux du Pacifique de 2027.

Partager cette page