Qu'est-ce qu'une stratégie d'accélération (PIA4) ?

Véritable accélérateur d’innovation doté de 20 Mds €, le 4e Programme d’investissements d’avenir (PIA4) combine désormais deux logiques d’interventions distinctes mais complémentaires. D’une part, l’État finance de façon pérenne à hauteur de 7,5 milliards d'euros les organismes d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation afin de leur donner de la visibilité sur le long terme et créer un terreau fertile d’où naîtront spontanément les innovations de demain… D'autre part, le Gouvernement choisit de conduire des investissements exceptionnels dans des secteurs ou technologies d’avenir, pendant et après la relance : ils prennent la forme de stratégies nationales unifiées et globales, activant plusieurs leviers (fiscaux, normatifs, financiers…) et qui répondent à des besoins d’innovation prioritaires ou des failles de marché. Ce sont les stratégies d’accélération pour l’innovation pour lesquelles l'Etat mobilise 12,5 milliards d'euros sur 5 ans à travers le PIA, dont une partie dans le cadre du plan de relance.
 

Des stratégies nationales concertées et globales pour plus de lisibilité et d’efficacité de l’intervention publique.

A travers ces stratégies, l’objectif est de permettre à l’Etat, en collaboration avec les acteurs économiques, sociaux et locaux, de définir ses priorités d’investissements dans des secteurs ou technologies d’avenir. A cet effet tous les leviers  (financements, normes, recherche, formation…) seront mobilisés dans une stratégie cohérente et globale grâce à un pilotage interministériel confié au Secrétariat général pour l’investissement, permettant de garantir une mise en œuvre efficace et rapide.  Ces priorités d’investissements accompagneront l'effort du plan de relance et seront évolutives afin de faire face aux nouveaux défis qui peuvent surgir sur le long terme.
 
Cette logique dite « dirigée » du Programme d’investissements d’avenir consiste donc à cibler quelques secteurs, marchés ou technologies prioritaires afin d’en soutenir les étapes clés de développement selon la maturité des innovations, depuis leur conception jusqu’aux conditions de leur déploiement, favorisant ainsi une meilleure articulation entre amont et aval des politiques d’aide à l’innovation.
 
La France mobilisera 12,5 milliards d’euros sur 5 ans (2021-2025) dans le cadre de ces stratégies nationales afin de répondre aux enjeux de transition de notre économie et de notre société.
 
Chaque stratégie est pilotée par un coordinateur interministériel ayant pour mission de coordonner et suivre l’ensemble des actions mises en œuvre. Il/elle supervise la stratégie en lien avec les ministères, experts et scientifiques compétents réunis au sein d’une unité dédiée appelée task force. Rattaché(e) au SGPI, le coordinateur rapporte au Comex du Conseil de l’innovation.