Coordination du travail gouvernemental

Publication du décret relatif au linéaire des voies réservées à certains véhicules pour les jeux Olympiques et Paralympiques


La publication du décret relatif au linéaire des voies réservées à certains véhicules pour les jeux Olympiques et Paralympiques, le 6 mai 2022, est l’aboutissement d’un travail collaboratif mené depuis le printemps 2021 avec les services de l’État, Paris 2024 et les collectivités concernées, au premier rang desquelles la Ville de Paris. Ce dispositif de voies réservées à certains véhicules pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques s’inscrit dans le plan de transport déployé à l’occasion de l’événement et répond à un engagement pris par l’Etat au cours de la phase de candidature.

Le 6 mai 2022, le décret relatif au linéaire des voies réservées à certains véhicules pour les jeux Olympiques et Paralympiques a été publié au Journal Officiel. Il permet de définir précisément les 185 kilomètres de voies routières en Ile-de-France qui seront temporairement réservées aux véhicules des personnes accréditées par Paris 2024, aux véhicules de secours et de sécurité ainsi qu’aux transports en commun, taxis et transports à destination des personnes à mobilité réduite (conformément à l’ordonnance du n° 2019-207 du 20 mars 2019 prise en application de la loi Olympique du 26 mars 2018), afin d’assurer un système de transport fiable et efficace. Ce dispositif a pour objectif de garantir aux athlètes et aux délégations des temps de trajet constants, prévisibles et raisonnables (notamment depuis le village des athlètes).

Ce texte constitue une étape supplémentaire dans la préparation des Jeux et de son plan de transport, envisagé dans sa globalité en prenant en compte tous les modes de déplacement (voitures, transports en commun, mobilités actives) et tous les publics concernés. A ce titre, des enseignements importants ont été tirés des précédentes éditions des Jeux, notamment ceux de Londres en 2012. Il s’agit d’un dispositif pour partie activable de manière agile en fonction du trafic permettant ainsi de concilier les besoins des Jeux et les transports du quotidien. A titre d’illustration, la mobilisation de certaines voies sera limitée aux seuls jours d’activation des sites de compétitions desservis.

Au cours des prochaines semaines, la DIJOP poursuivra le travail de coordination engagé autour de ces voies afin de préciser leurs modalités de mise en œuvre et de définir leur stratégie de sécurisation et leur maitrise d’ouvrage.

Partager cette page