Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.
Ressources en eau

Préservons notre ressource en eau

Publié 17/04/2023|Modifié 26/07/2023

Chaque geste compte

L’eau est une ressource indispensable pour notre santé, notre économie et nos écosystèmes.
Or, les épisodes de sécheresse, comme celui historique de l’été 2022, la mettent sous tension.
Cette année encore, les ressources en eau disponibles sont basses, le niveau des nappes phréatiques est bas, et nous devons tous, agriculteurs, industriels, collectivités et particuliers, faire attention à notre consommation d’eau.

Chaque geste compte

Ne pas laisser couler l’eau, veiller à bien remplir lave-linge et lave-vaisselle à chaque cycle pour ne pas les multiplier, privilégier les programmes « éco », acheter des équipements qui consomment peu…
Au-delà de ces pratiques de bon sens, le Gouvernement lance une campagne de communication nationale pour encourager tous les citoyens à adopter, dès à présent et au quotidien, six gestes simples permettant de réduire leur consommation d’eau.

Consommation d'eau

Nous consommons en moyenne 148 litres d’eau par jour et par personne, dont 39% pour l’hygiène corporelle. 

Calculez votre consommation annuelle d’eau

Les astuces pour économiser l’eau à la maison…

Installer un mousseur sur les robinets

Source : ministère de la Transition écologique
Réduire de 50% la consommation d'eau des robinets, c'est simple... en installant des mousseurs d'eau à la maison.
En mélangeant de l’air avec l’eau qui sort du robinet, un mousseur réduit le débit mais pas la pression. On en trouve dans les magasins de bricolage et les quincailleries.
Économie réalisée : 50% de la consommation d’eau d’un robinet.

Vérifier et réparer les fuites

Source : ministère de la Transition écologique
Économiser jusqu'à 100 L d'eau par jour, c'est possible... en vérifiant régulièrement son compteur d'eau et réparant les possibles fuites.
Relevez le compteur d’eau avant d’aller dormir. S’il a augmenté pendant la nuit, c’est qu’il y a une fuite.
Économie réalisée : jusqu’à 100 litres d’eau par jour.

Prendre une douche et éviter les bains

Source : ministère de la Transition écologique
Économiser 110 L d'eau dans sa salle de bain, c'est facile... en prenant des douches de 4 à 5 minutes plutôt que des bains.
Prenez des douches courtes et évitez les bains. 4 minutes, le temps recommandé, équivaut à la durée d’une chanson de votre playlist préférée.
Économie réalisée : 110 litres d’eau à chaque douche.

... et au jardin

Installer un récupérateur d’eau de pluie

Source : ministère de la Transition écologique
Arroser son jardin en évitant au maximum d'ouvrir le robinet, c'est possible.. en installant un récupérateur d'eau de pluie.
Un récupérateur d’eau permet de réutiliser l’eau de pluie qui tombe des gouttières. Chaque litre stocké, c’est un litre d’eau économisé.

Bon à savoir : Si le récupérateur d'eau est un bon allié du jardinier pour stocker au mieux les faibles précipitations estivales, il est préférable de choisir un réservoir fermé pour éviter la prolifération des moustiques.

Installer un goutte-à-goutte

Source : ministère de la Transition écologique
Arroser ses plantes en utilisant deux fois moins d'eau, c'est simple... grâce à un goutte-à-goutte qui limite l'évaporation.
Acheminer l’eau directement aux racines évite son évaporation. On arrose moins, mais on arrose mieux.
Économie réalisée : jusqu’à 50% de la consommation.

Bon à savoir : le paillage des pieds de plans est également un geste bien connu des jardiniers pour retarder l'assèchement des sols. Combiné à un arrosage au goutte à goutte, les plantes profitent au mieux de l'eau qui leur est apportée.

Planter des plantes peu gourmandes en eau

Source : ministère de la Transition écologique
Entretien son jardin en utilisant moins d'eau, c'est possible... en choisissant des plantes qui résistent mieux à la sécheresse comme la lavande, le romarin ou les plantes grasses.
Optez pour des plantes résistantes à la sécheresse. Choisissez par exemple des plantations de lavande, romarin, plantes grasses ou cactus.

Bon savoir : En choisissant des plantes économes en eau qui poussent naturellement près de chez vous, vous optimisez leur capacité d’adaptation et leur cohabitation sur le long terme avec les espèces déjà présentent dans votre région.

L'eau, une ressource précieuse

Alors que dans certains départements, comme les Pyrénées-Orientales, la situation est critique, le dérèglement climatique va amplifier l’intensité des épisodes de sécheresse et leur récurrence.   
Le cycle de l’eau en sera perturbé. Et, la ressource, même abondante, sera alors moins facilement disponible.
C’est pourquoi il faut faire attention à toute consommation supplémentaire, et adopter à l’échelle individuelle et collectivement le principe de sobriété. L’eau est aujourd’hui une ressource précieuse et périssable que nous devons préserver.

Cycle de l’eau : attention aux fuites

La Terre se compose à 70% d’eau, réparties à plus de 97% d’eau salée et moins de 3 % d’eau douce plus ou moins accessible.

Voir l'infographie de l'Ademe

Une gestion résiliente et concertée de l’eau

Pour protéger collectivement notre ressource en eau, le président de la République a présenté le 30 mars 2023 le plan d’action pour une gestion résiliente et concertée de l’eau.
Il s’articule autour de trois axes :
  1. Organiser la sobriété des usages
  2. Optimiser la disponibilité de la ressource
  3. Préserver la qualité de l’eau et restaurer des écosystèmes sains et fonctionnels

Le rôle clé des agences de l'eau et des préfectures

En France, les ressources en eau font l’objet d’une gestion par bassin hydrographique. Il en existe 12 sur le territoire national :
  • 7 bassins métropolitains : Adour-Garonne, Artois-Picardie, Corse, Loire-Bretagne, Rhin-Meuse, Rhône Méditerranée, Seine-Normandie
  • 5 bassins en outre-mer : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion et Mayotte.
Pour chaque bassin, un « comité de bassin » (40% d’élus, 40% de représentants des usagers de l’eau, 20% de représentants de l’État) arrête les grandes orientations dans le cadre des politiques nationales et européennes de l’eau.
Les agences de l’eau en métropole, et les offices de l’eau en outre-mer, sont les principaux organes de financement de la politique de l’eau dans les bassins. Ils agissent dans chaque zone pour concilier la gestion de l’eau avec le développement économique et le respect de l’environnement.

Les agences de l’eau aident les collectivités, les industriels, les agriculteurs et les associations (pêche et protection de la nature) dans le financement, l’accompagnement et la valorisation de leurs projets et initiatives pour agir sur la santé, le cadre de vie, la préservation de la ressource en eau et la biodiversité.

Agences de l’eau

  • Priorités et missions
Les seuils entraînant des mesures de restriction d’eau sont définis au niveau local pour faciliter la réaction en situation de crise et permettre la transparence et la concertation entre les différents usagers d’un même bassin.
Pour faire face à une insuffisance de la ressource en eau en période d'étiage, les préfets sont ainsi amenés à prendre des mesures exceptionnelles de limitation ou de suspension des usages de l'eau en application de l'article L.211-3 II-1° du code de l'environnement.

Partager la page

Restez informés

Pour recevoir les prochaines actualités du Gouvernement, il vous suffit d’activer les notifications. Vous en recevrez quelques unes par semaine.