Présentation de la Dihal

 
Créée en 2010, la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement est chargée de la mise en œuvre de la politique publique en matière d'hébergement, d'accès au logement et de maintien dans le logement des personnes sans abri ou mal logées, avec l’objectif de diminuer de manière significative le nombre de personnes sans domicile.
 


Pour cela, elle porte une transformation profonde de la stratégie de lutte contre le sans-abrisme, en passant d’une réponse construite dans l’urgence s’appuyant majoritairement sur des places d’hébergement, avec des parcours souvent longs et coûteux, à un accès le plus rapide possible au logement avec un accompagnement social adapté aux besoins en accord avec les principes du modèle « logement d’abord ».

L’accélération de cette stratégie, lancée en 2017 par le Président de la République, se concrétise par les décisions du Premier Ministre et de la Ministre en charge du Logement, de créer un Service public de la rue au logement en 2021, pour amplifier cette dynamique forte de transformation et lui donner un cadre d’action. La Dihal exerce ainsi depuis le 1er janvier 2021 la responsabilité du programme budgétaire « Hébergement, parcours vers le logement et insertion des personnes vulnérables » (2,4 Mds € en 2020) et, depuis le 1er avril 2021, l’ensemble des compétences sur le champ de l’hébergement et de l’accès au logement.

Attachée aux valeurs de solidarité et de justice sociale, la Dihal fédère et accompagne au quotidien les différents acteurs du secteur de l’hébergement et du logement pour apporter des solutions concrètes et efficaces au plus près des besoins des personnes sans-abri et mal logées. Elle se positionne comme un partenaire au service des territoires et des acteurs opérationnels - services de l’État, collectivités territoriales, bailleurs et associations. Elle promeut dans le même temps la recherche globale de performance sociale.

Par son approche transversale et interministérielle, en lien avec les ministères chargés du Logement, de l’Intérieur, de la Santé, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de l’Éducation nationale et de la Justice, la Dihal suscite de nombreux partenariats, notamment avec les têtes de réseau et acteurs de terrain, pour la réussite des politiques publiques.

 

Le service public de la rue au logement, un nouveau cadre d'action pour accélérer le Logement d'abord


Une ambition : diminuer fortement le nombre de personnes sans domicile en France

Avec des objectifs fixés par le Président de la République en 2017, qui font l'objet d'un suivi mensuel et territorial.

Une stratégie : le Logement d'abord

Transformer en profondeur la lutte contre le sans-abrisme, en passant d’une réponse construite dans l’urgence s’appuyant majoritairement sur des places d’hébergement, avec des parcours souvent longs et coûteux, à un accès le plus rapide possible au logement avec un accompagnement social adapté aux besoins.


Une feuille de route : pour engager les transformations structurelles et faire mieux

Le service public de la rue au logement s'appuie sur un programme de travail clair qui vise notamment à l'amélioration du niveau d'efficience dans la réponse apportée aux personnes en situation de précarité. Parmi les jalons de cette feuille de route figurent notamment le renforcement du pilotage de la performance sociale, une consolidation de la gouvernance territoriale mais aussi la transformation de l'offre d'hébergement et d'accompagnement.
 

Un cadre d'intervention simplifié : pour être plus efficace

Le service public de la rue au logement unifie la gouvernance des politiques publiques d’accès au logement, rassemble les leviers d’intervention et clarifie les rôles de chacun des acteurs. Il s’attache également à améliorer le pilotage des actions en partageant objectifs et résultats de façon continue avec une ré-évaluation régulière dans un fort partenariat et une responsabilité partagée entre les différentes parties prenantes.
 

Des principes d'action : pour être au service de ceux qui agissent sur le terrain

Les principes du modèle Logement d’abord visent notamment à améliorer la performance sociale des actions mises en œuvre pour apporter des réponses plus fortes aux personnes en difficulté d’accès au logement, avec une plus grande fluidité, un accompagnement adapté aux besoins de chacun et un coût moindre pour la puissance publique.

Il s’agit également de proposer des solutions territorialisées, en accord avec les besoins des territoires et de leurs habitants, en misant sur les compétences des acteurs de terrain par des dynamiques partenariales aux niveaux national et local. Le service public de la rue au logement laisse également une large place à la recherche de solutions innovantes et collaboratives.