Aidez-nous à améliorer le site du Gouvernement : participez à notre étude

Production de ciment "bas carbone" chez Vicat

France relance Transition écologique Industrie | Publié le : 18/08/2021
logo France Relance
Entreprise

Vicat

9 900 employés

Aide reçue

13 700 000

Mesure

Décarbonation de l’industrie – Soutien à l’investissement pour l’efficacité énergétique et l'évolution des procédés

Localisation

Grand Est

Vous aussi bénéficiez des mesures du Plan de relance :

Pour contribuer à la lutte contre le changement climatique, Vicat a mis au point une nouvelle technique de fabrication de ciment « bas carbone » réduisant ainsi de 16% les émissions de CO2 de la cimenterie. L'investissement pour développer ce nouveau procédé , d'un montant de de plusieurs dizaines de millions d’euros, est soutenu à hauteur de 13,7 millions d’euros par le plan France Relance.

La mesure

La décarbonation de l’industrie a pour objectif d’accompagner les entreprises industrielles dans l’investissement d’équipements et de procédés moins émetteurs de CO2. Cette mesure vise notamment à l’amélioration de l’efficacité énergétique des industries et l’évolution de leurs procédés.

La belle histoire

Le groupe français Vicat fabrique du ciment, du béton et des granulats (sables et graviers) dans 12 pays du monde. La production de ciment classique émet de grandes quantités de dioxyde de carbone (CO2) : son composant principal, le clinker, relâche du CO2 quand il est transformé et nécessite une cuisson à 1 450 degrés celsius, fortement consommatrice d’énergie.
Afin de contribuer à la lutte contre le changement climatique, Vicat a mis au point une nouvelle technique de fabrication de ciment « bas carbone » sur son site de Xeuilley, en Meurthe-et-Moselle. Une partie du clinker sera remplacée par de l’argile activée, réduisant ainsi de 16% les émissions de CO2 de la cimenterie.
Ce nouveau procédé nécessite la construction d’une nouvelle ligne de traitement des argiles. L’investissement, d’un montant de plusieurs dizaines de millions d’euros, est soutenu à hauteur de 13,7 millions d’euros par le plan France Relance. La construction et l’équipement du nouveau bâtiment ont commencé en avril 2021, pour un démarrage de la production début 2023. La direction du site prévoit le recrutement d’opérateurs spécialisés et la formation des équipes à cette technique de production innovante.

Le témoignage

« En tant que cimentiers, nous sommes conscients du rôle que nous avons à jouer face à l’urgence climatique. L’aide de France Relance arrive à point nommé. Elle soutient un rebond durable de notre économie. Ce projet de pointe assure un bel avenir au site de Xeuilley », Bruno Salomon, directeur du site

Pour bénéficier de cette mesure

Retrouvez toutes les informations sur « Décarbonation de l’industrie – Soutien à l’investissement pour l’efficacité énergétique et l'évolution des procédés» du plan France relance sur :

planderelance.gouv.fr

Vous avez aimé ce portrait ?
N'hésitez pas à le partager !

Vous souhaitez faire découvrir ce portrait à votre entourage ?