110 000€ de subventions pour le Centre d’observation de la nature de l’Île du Beurre

France relance Transition écologique | Publié le : 13/07/2021
logo France Relance
Entreprise

Centre d’observation de la nature de l’Île du Beurre

7 employés

Aide reçue

110 000

Mesure

Biodiversité dans les aires protégées : parcs nationaux et parcs naturels marins

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes

Vous aussi bénéficiez des mesures du Plan de relance :

Le Centre a bénéficié de 2 subventions de France Relance. La première de 20 000 € sur un total de 110 000 €, contribue à la rénovation de la maison d’accueil et à la refonte du parcours du musée. La deuxième permettra la création d’un sentier d’interprétation le long du fleuve pour les promeneurs.

La mesure

La mesure « Biodiversité dans les aires protégées : parcs nationaux et parcs naturels marins » vise à soutenir les parcs nationaux et les parcs naturels marins pour la réalisation d’opérations de restauration de sites et de création d’infrastructures dans leur territoire, vecteurs d’emplois locaux et d’attractivité, notamment touristique.

La belle histoire

Le site des Îles du Beurre et de la Chèvre, localisé au bord du Rhône, a été classé en 1987 afin de protéger la richesse de son patrimoine naturel. En 1988, la FRAPNA (Fédération Rhône‑Alpes de Protection de la Nature) et l’entreprise Rhône‑Poulenc ont créé le « Centre d’Observation de la Nature de l’Île du Beurre » . L’association a deux missions : la préservation et la restauration du site protégé et la valorisation des milieux naturels rhodaniens.
La crise sanitaire a stoppé l’activité de sensibilisation du public. L’association n’a pourtant pas cessé de fonctionner. Ses 7 salariés ont continué d’étudier l’environnement et de prendre soin des aquariums du musée.
Situé dans le périmètre du Parc naturel régional du Pilat, le Centre a pu bénéficier de deux subventions du plan France Relance. La première subvention, d’un montant de 20 000 € sur un total de 110 000 €, contribue à la rénovation de la maison d’accueil et à la refonte du parcours du musée. La deuxième permettra la création d’un sentier d’interprétation le long du fleuve pour les promeneurs

Le témoignage

« Notre projet de muséographie est important, car c’est le principal moyen de sensibiliser le public à la protection de l’environnement. Nous aurions eu du mal à le faire aboutir cette année sans l’aide du plan France Relance. Ces subventions sont une chance pour nous, elles facilitent la vie de la structure. » Paul Monin (directeur de l’association)

Pour bénéficier de cette mesure

Cette mesure vise à soutenir les parcs nationaux et les parcs naturels marins pour la réalisation d’opérations de restauration de sites et de création d’infrastructures dans leur territoire, vecteurs d’emplois locaux et d’attractivité, notamment touristique.

planderelance.gouv.fr

Vous avez aimé ce portrait ?
N'hésitez pas à le partager !

Vous souhaitez faire découvrir ce portrait à votre entourage ?