De nouveaux équipements pour le jardin partagé de l’association Gallard Doubout

France relance Territoires | Publié le : 25/06/2021
logo France Relance
Entreprise

Association Gallard Doubout

70 employés

Aide reçue

26 000

Mesure

Jardins partagés et agriculture urbaine

Localisation

Guadeloupe

Vous aussi bénéficiez des mesures du Plan de relance :

Créé en 2018, le jardin partagé est ouvert au public, notamment aux enfants des écoles. Une subvention de 26 000 euros permet l’achat d’une réserve d’eau, d’un abri de jardin, d’outils et d’un aménagement de l’espace sécurisé.

La mesure

Le plan France Relance a renforcé les financements de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) en soutien aux projets de jardins partagés et d’agriculture urbaine. Ces espaces de partage autour d’activités sociales et culturelles ont également l’ambition de répondre au besoin de nourrir les villes en respectant les circuits courts. Ils ont également pour vocation de rendre accessible des jardins partagés ou collectifs au plus grand nombre, en priorité aux plus démunis.

La belle histoire

L’association Gallard Doubout rassemble 40 bénévoles autour d’activités de valorisation du patrimoine, d’aide aux plus démunis et d’animations culturelles. Depuis qu’ils ont créé un jardin partagé, en 2018, 30 bénévoles supplémentaires ont rejoint le projet.
Sur les conseils de l’Instance d’éducation et de promotion de la santé (IREPS) de Guadeloupe, l’association a commencé par demander une analyse des sols. Les résultats ont révélé une contamination au chlordécone, un pesticide toxique utilisé jusqu’en 1993 dans les bananeraies. Les jardiniers ont adapté leurs cultures : ils ont planté des tubercules et des pommes de terre hors-sol et se sont tournés vers des produits peu sensibles au chlordécone, comme les tomates, le maïs, les groseilles ou les arbres fruitiers. Les jardiniers se forment à la permaculture, accompagnés par des volontaires de l’IREPS.
Le plan France Relance finance des équipements pour que le jardin puisse être ouvert au public, notamment aux enfants des écoles. Une subvention de 26 000 euros permet l’achat d’une réserve d’eau, d’un abri de jardin, d’outils et d’un aménagement de l’espace sécurisé. Les fruits et légumes produits seront partagés entre les bénévoles, et le surplus sera donné au Centre communal d’action sociale.

Le témoignage

« Toutes les semaines, les volontaires cultivent le jardin ensemble. L’aide du plan France Relance nous permet d’accueillir le public dans de bonnes conditions et de transmettre nos connaissances. Nous voulons montrer qu’on peut toujours faire pousser des aliments sains malgré le chlordécone, si on adapte bien les plantations », Monique Etienne , présidente

Pour bénéficier de cette mesure

Retrouvez toutes les informations sur l'aide aux jardins partagés et agriculture urbaine du plan France relance sur : Planderelance.gouv.fr

planderelance.gouv.fr

Vous avez aimé ce portrait ?
N'hésitez pas à le partager !

Vous souhaitez faire découvrir ce portrait à votre entourage ?