Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.

La Maison Vérot bâtit l'avenir avec des apprentis

France relance1 Jeune 1 SolutionAgriculture et agroalimentaire|Publié le : 21/05/2021
logo France Relance
Entreprise

Maison Vérot

65 employés

Mesure

Aide à l'embauche en apprentissage

Localisation

Île-de-France

Vous aussi bénéficiez des mesures du Plan de relance :

Pour garantir la transmission du métier de charcutier, la Maison Verot accueille chaque année pas moins de 5 apprentis.

La mesure

Dans le cadre du plan 1 jeune 1 solution, les entreprises peuvent bénéficier d’une aide exceptionnelle si elles recrutent un salarié en contrat d’apprentissage, préparant un diplôme jusqu’au niveau master. Il s’agit d’une aide financière de 5 000 euros pour un alternant de moins de 18 ans et de 8 000 euros pour un alternant majeur (jusqu’à ses 29 ans révolus).
Ce projet a été cofinancé par l'Union européenne
Ce projet a été cofinancé par l'Union européenne / <div>Source : Ministère de l'Europe et des Affaire</div><div><br></div>

La belle histoire

Fondée en 1930, la Maison Verotest une société artisanale et familiale de charcuterie. Historiquement installée à Saint-Etienne, Gilles Verot en reprend la direction en 1998 et la relocalise à Paris. L’enseigne compte aujourd’hui cinq boutiques parisiennes et un atelier de transformation à Ivry-sur-Seine.
Attaché à la transmission de son métier, Gilles Verot accueille chaque année 5 apprentis, qui sont intégrés aux équipes de son atelier. Grâce au dispositif « 1 jeune 1 solution », il a bénéficié d’une subvention qui couvre une partie de leurs salaires.
Aujourd’hui, les 5 étudiants accompagnés sont issus du Centre d’Excellence des Professions Culinaires, situé à Paris. Ils préparent des diplômes en CAP, brevet professionnel ou mention complémentaire pour le métier de charcutier traiteur. Ils apprennent à maîtriser les gestes et les techniques du métier comme la découpe, la cuisson, l’assemblage ou encore la finition des produits. Gilles Verot incite les étudiants qu’il a formés à poursuivre leur découverte du métier en allant travailler pour d’autres enseignes à la fin de leur période d’apprentissage.

Le témoignage du dirigeant

« L’apprentissage est un réel investissement pour former la jeunesse à notre métier. Je me bats depuis des années pour attirer des personnes de qualité, parce que former des jeunes est une façon de préparer l’avenir et de pérenniser notre entreprise », Gilles Verot, charcutier.

Le témoignage de l'apprenti

« On apprend le métier avec des gens d’expérience qui prennent le temps de nous montrer les gestes. Le salaire nous permet de devenir autonome plus rapidement. Cette voie a vraiment été revalorisée ces dernières années. » Jean Mauriac, apprenti charcutier-traiteur.

Pour bénéficier de cette mesure

Dans le cadre du plan 1 jeune 1 solution, une aide exceptionnelle facilite votre embauche en contrat d’apprentissage. Ce dispositif s'applique à tous les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 31 mars 2021, jusqu’au niveau master.

Planderelance.gouv.fr

Vous avez aimé ce portrait ?
N'hésitez pas à le partager !

Vous souhaitez faire découvrir ce portrait à votre entourage ?

Restez informés

Pour recevoir les prochaines actualités du Gouvernement, il vous suffit d’activer les notifications. Vous en recevrez quelques unes par semaine.