Publié 03/05/2023|Modifié 15/11/2023

Favoriser la prise en charge et l’insertion des personnes condamnées et des mineurs délinquants

Le programme immobilier pénitentiaire visant à construire 15 000 nouvelles places nettes de prison sur 10 ans traduit les engagements du président de la République en faveur de la réduction de la surpopulation carcérale et répond aux enjeux de modernisation et d’amélioration des conditions de détention.

Les objectifs du chantier

Notre ambition est de :

  • créer 15 000 places nettes de prison supplémentaires afin de porter la capacité du parc immobilier pénitentiaire à plus de 75 000 places en 2027,
  • assurer la réponse pénale,
  • résorber la surpopulation dans les maisons d’arrêt,
  • améliorer la prise en charge des personnes détenues et les conditions de travail des personnels pénitentiaire,
  • atteindre l’objectif d’encellulement individuel à 80 %.

Le calendrier de déploiement du chantier

Ce qui a déjà été fait,au 20 octobre 2023, sur les 50 opérations du programme 15 000 :

  •   19 établissements ont déjà été livrés (soit 4 103 places nettes, une fois prises en compte des fermetures d’établissements le cas échéant) dont 3 en 2022 (CD Koné, SAS Caen, SAS Montpellier : total : 360 places nettes) et 8 en 2023 (SAS Valence, SAS Avignon, SAS le Mans-Coulaines, SAS Osny, SAS Meaux, CP Caen-Ifs, CP Troyes-Lavau, CD Fleury-Mérogis : total : 1 662 places nettes). 
  •  9 établissements sont actuellement en travaux, (SAS Noisy-le-Grand, SAS Toulon, SAS Colmar, DAC Nîmes, SAS Ducos, CP Baumettes 3, CP Bordeaux-Gradignan, DAC Baie-Mahault, DAC Basse-Terre, pour un total de 2 051 places nettes).
Ce qui reste à faire :
  • marchés notifiés et études de conception en cours pour 6 opérations (InSERRE Arras, Seine Saint Denis, Avignon Entraigues, SAS Orléans, Perpignan-Rivesaltes et Saint-Laurent-du-Maroni),
  • appels d’offres publiés en vue du choix du groupement constructeur pour 3opérations (Toulouse-Muret , Vannes et Crisenoy),
  • études préalables en cours pour 13 opérations (Wallis et Futuna, Nîmes, Angers, Le Muy, Pau, Noiseau, Bernes-sur-Oise, Magnanville, Saint-Saulve, Inserre de Toul et Donchery, SAS de Lille-Loos et de Châlons-en-Champagne).
La moitié des établissements seront opérationnels en 2024, sur les 50 opérations que compte cette programmation immobilière

Pour obtenir plus d’information sur nos opérations pénitentiaires et le calendrier des réalisations

Vous pouvez consulter le site du ministère de la Justice et celui de l’Agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ)

Un peu de patience...

Les données sont en cours de collecte et seront bientôt disponibles sur cette page.

Partager la page

J’ai réalisé une démarche administrative

Je donne mon avis sur Services Publics +. L’administration concernée me répondra.