Publié 22/11/2023|Modifié 22/11/2023

La vaccination est un élément central de toute politique de prévention et de santé publique. Le Covid a plus que démontré la nécessité simplifier les parcours et de multiplier les opportunités vaccinales pour assurer une couverture exhaustive. Au-delà des situations exceptionnelles, la vaccination doit devenir un réflexe pour se protéger soi-même et protéger les autres, dans une société de la prévention. C’est une priorité forte du ministère : professionnels de santé, pouvoirs publics et citoyen

La vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) à l’adolescence prévient jusqu’à 90 % des infections, à l’origine de lésions précancéreuses et/ou de cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus.
La campagne de vaccination déployée depuis octobre 2023 dans les établissements scolaires pour les élèves de 5ème est une opportunité majeure d’améliorer la protection des enfants et prévenir le développement de ces cancers.

Pourquoi se faire vacciner ?

La vaccination contre les HPV à l’adolescence prévient jusqu’à 90 % des infections liées à ces virus, à l’origine de lésions précancéreuses et/ou de cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus.
Elle est recommandée pour toutes les filles et tous les garçons âgés de 11 à 14 ans révolus. Un rattrapage vaccinal (à 3 doses au lieu de 2) est possible pour les personnes âgées de 15 à 19 ans révolus.
Aujourd’hui la couverture vaccinale reste bien deçà de l’objectif de 80% à l’horizon 2030 fixé dans la stratégie décennale 2021-2030 contre les cancers, puisqu’elle n’est que de 41,5% chez les jeunes filles et de 8,5% chez les jeunes garçons.

Où se faire vacciner ?

Les médecins, les pharmaciens, les infirmiers et les sages-femmes peuvent prescrire et administrer le vaccin contre les HPV.
Pour franchir une étape essentielle dans la prévention des cancers, le ministère de la Santé et de la Prévention et le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, en lien avec les agences sanitaires (*) et la Caisse nationale d’assurance maladie, ont décidé de déployer à compter de l’année 2023 une campagne nationale de vaccination des élèves de 5ème des établissements scolaires publics et des établissements privés sous contrat volontaires, avec la mobilisation des agences régionales de santé, des centres et organismes de vaccination, des professionnels de santé de ville, des rectorats, et de la communauté éducative.

Où trouver de l’information sur la vaccination contre les HPV ?

Un peu de patience...

Les données sont en cours de collecte et seront bientôt disponibles sur cette page.

Partager la page

J’ai réalisé une démarche administrative

Je donne mon avis sur Services Publics +. L’administration concernée me répondra.