Plan biodiversité : "Une mobilisation sans précédent" pour protéger la biodiversité

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a présenté mercredi 4 juillet le Plan Biodiversité du Gouvernement, après un comité interministériel dédié et présidé par le Premier ministre, en présence de nombreux ministres.
 
Présentation du Plan biodiversité
Le constat est alarmant : sur la planète, une espèce disparaît toutes les 20 minutes, soit mille fois plus fréquemment que la normale. La biodiversité est essentielle à notre survie, mais aussi à certaines activités économiques. Il y a urgence à agir. Comme l’a rappelé Nicolas Hulot, « il faut que les Français comprennent que la situation est catastrophique. 40 % des espèces vivantes auront disparu au milieu du siècle prochain si l’on ne fait rien. »

Issu du premier Comité Interministériel pour la Biodiversité (CIB), le plan marque le coup d’envoi d’une mobilisation sans précédent du Gouvernement et des acteurs à tous les niveaux : l’ensemble de la société prend désormais conscience de la nécessité d’agir, tous ensemble, pour protéger la biodiversité, au même titre que pour lutter contre le changement climatique.

Le Plan biodiversité permettra à la France d’appuyer, par ses efforts nationaux et un accompagnement européen, l’adoption d’un cadre international ambitieux pour la reconquête et la protection de la biodiversité lors de la COP15 de la Convention sur la diversité biologique en 2020 en Chine, pour enclencher au niveau mondial une dynamique comparable à celle qu’elle a engagée dans la perspective des accords de Paris sur le climat.

Pour la réalisation des mesures du plan, le ministère de la Transition écologique et solidaire va mobiliser 600 M€ de plus sur 4 ans, pour déployer des actions permettant de changer d’échelle dans les territoires et avec l’ensemble des acteurs.

Le Gouvernement publiera régulièrement des indicateurs et des cartes permettant un suivi précis de l'état de la biodiversité et des pressions qui pèsent sur elles afin que chaque acteurs puisse disposer d’informations fiables et actualisées pour suivre les résultats de notre engagement.

Six grands axes pour protéger la biodiversité

Le Plan Biodiversité comporte six grands axes regroupant environ 90 mesures, parmi lesquelles :
 
  • Objectif de zéro plastique rejeté dans l’océan d’ici à 2025. En particulier :
- Les 12 produits plastiques à usage unique le plus fréquemment retrouvés sur le littoral et en mer seront supprimés (dont les cotons-tiges, sachets, vaisselle à usage unique, pailles, etc.). Un travail sera engagé avec chaque filière pour trouver des solutions alternatives.
- Le recyclage du plastique et les mesures de substitution seront développés, pour tendre vers 100% de plastique recyclé à l’horizon 2025.
 
  • Objectif de « zéro artificialisation nette » des sols : toute construction de nouveau parking devra être perméable afin de favoriser l’infiltration des eaux dans le sol et lutter contre les inondations.
     
  • Mobilisation de 150 M€ d’ici 2021 pour rémunérer les agriculteurs pour la mise en place d’actions de protection de la biodiversité (couverture de sols, plantation de haies, préservation des prairies et des zones humides…).
     
  • Création d’un 11ème parc national des forêts entre la Champagne et la Bourgogne l’année prochaine.
     
  • Mise en place d’un programme d’actions pour la protection des cétacés, afin de limiter la pollution sonore, de réduire les collisions avec les navires et les captures accidentelles dans les filets de pêche.
     
  • Déploiement d’un réseau de 500 aires protégées éducatives, marines et terrestres, et d'un kit pédagogique biodiversité fourni à toutes les écoles.