« Pass sanitaire » et dose de rappel : ce qui change au 15 janvier

Covid-19
Publié le : 14/01/2022
Vérification d'un pass sanitaire avec l'application TAC
Source : Getty

Depuis samedi, les règles relatives au « pass sanitaire » ont évolué pour les personnes âgées de 18 ans et un mois à 64 ans. Explications.

Depuis le 15 janvier 2022, toutes les personnes de plus de 18 ans et un mois doivent avoir fait leur injection de rappel dans les temps pour conserver leur certificat de vaccination actif dans le « pass sanitaire ». Cette règle s'applique pour les plus de 65 ans depuis le 15 décembre.

Au-delà de ces délais, leur ancien certificat de vaccination est considéré comme expiré et n’est plus valide.

Dans quel délai faut-il faire le rappel pour continuer à avoir un certificat de vaccination valide dans le « pass sanitaire » ?

Infographie sur les délais de la dose de rappel et le pass sanitaire

Si vous avez plus de 18 ans, vous êtes éligibles au rappel vaccinal dès trois mois après votre dernière injection ou infection. Aussi :

  • si vous avez reçu 2 doses de vaccin, vous devez faire votre rappel au plus tard 7 mois après votre deuxième injection ;
  • si vous avez eu le Covid-19 et ensuite reçu une seule dose de vaccin (AstreZeneca, Pfizer, Moderna), vous devez faire votre rappel au plus tard 7 mois après votre injection ;
  • si vous avez reçu une dose de vaccin et que vous avez eu le Covid-19 plus de 15 jours après l’injection, vous devez faire votre rappel au plus tard 6 mois après votre infection ;
  • si vous avez eu le Covid-19 et reçu une dose de Janssen après votre infection, vous devez faire votre rappel au plus tard 2 mois après votre injection ;
  • si vous n'êtes pas encore éligible à la dose de rappel, votre certificat de vaccination de schéma vaccinal initial (monodose ou deux doses) reste valide.

À partir du 15 février 2022, le délai de validité du certificat de vaccination sans injection de rappel passera à 4 mois au lieu de 7 mois

Quand faire ma dose de rappel ?

Remplissez le questionnaire pour connaître les modalités de votre vaccination : à quel type de vaccin suis-je éligible ? combien de doses dois-je recevoir ? suis-je éligible à la dose de rappel ? quel délai respecter entre ma dernière injection et la dose de rappel ? où prendre rendez-vous ?...

Lancer la simulation

Que se passe-t-il si vous ne pouvez pas faire votre rappel vaccinal parce que vous avez attrapé le Covid-19 ?

Vous avez été testé positif et votre certificat de vaccination va expirer ? Le certificat de rétablissement permet de prolonger la validité de votre « pass sanitaire ».

Le certificat de rétablissement est l’une des preuves qui permet d’avoir un « pass sanitaire » valide. Il prouve que vous avez été testé positif au Covid-19 : c’est le résultat positif de ce test RT-PCR ou antigénique. Ce résultat doit dater de plus de 11 jours et de moins de 6 mois. Un autotest ne permet pas d’avoir un certificat de rétablissement.

Ainsi, les personnes qui ont été testées positives au Covid-19 avant d’avoir pu recevoir leur dose de rappel peuvent utiliser leur certificat de rétablissement pour que leur « pass sanitaire » reste valide en attendant de faire leur dose de rappel. Il est néanmoins recommandé de faire votre dose de rappel dès 3 mois après votre infection.

Vous pouvez récupérer votre certificat de rétablissement/résultat de test positif, soit sur la plateforme SI-DEP (sidep.gouv.fr) grâce au lien envoyé par e-mail et/ou par SMS, soit directement auprès d’un laboratoire de biologie médicale ou d’un professionnel de santé habilité à réaliser des tests.

Il est ensuite possible, soit de conserver la version papier, soit d’intégrer le certificat de rétablissement dans le « Carnet » de l'application TousAntiCovid en scannant le QR code ou en l’important directement depuis la plateforme SI-DEP via le lien dédié.

Le certificat de rétablissement peut également être utilisé dans le cadre de vos voyages à l’étranger en fonction des règles qui s’appliquent dans chaque pays. Il faut alors que votre résultat de test positif au Covid-19 soit issu d’un test RT-PCR. Le résultat d’un test antigénique n’est en effet pas pris en compte aux frontières.

Télécharger l'infographie

PDF - 90.25 Ko
Télécharger