3 décembre 1963 - Infographie

Création de l'ordre national du Mérite

    Photo du général de Gaulle remettant les insignes de l’ordre national du Mérite aux médaillés des Jeux olympiques d’Innsbruck, au Palais de l’Élysée, le 25 juin 1964.  - voir en plus grand

    Créé par décret du 3 décembre 1963, l’ordre national du Mérite est le second ordre national après la Légion d’honneur. Il résulte d’une large réforme du système des décorations engagée en 1958 par le général Catroux, grand chancelier de la Légion d’honneur, avec l’appui du général de Gaulle. 

    Cinq ans après la naissance de la Ve République, dans une France en pleine modernisation, l’objectif est en effet de renforcer l’unité nationale, d’harmoniser et de simplifier les distinctions honorifiques en stoppant la multiplication des décorations, mais aussi de hiérarchiser l’échelle des mérites avec une nouvelle distinction.

    Ainsi, comme explicité en préambule du décret, il s’agit de « restituer à la Légion d’honneur le prestige qui doit être le sien ». Mais dans le même temps, l’ordre national du Mérite va « donner au Gouvernement le moyen de récompenser des mérites ne présentant pas toutes les qualifications requises pour la Légion d’honneur. […] Distinct de la Légion d’honneur par son objet, il récompensera les mérites distingués et non plus éminents ».

    Après plus de cinquante ans d’existence, de fait, l’ordre national du Mérite a conquis une place à part entière dans la société française. Sa vocation est triple : valoriser le dynamisme de la société et stimuler les énergies individuelles, donner valeur d’exemple, et reconnaître la diversité de la société française. Destiné à honorer des citoyens français, en complémentarité avec la Légion d’honneur, il est un ordre universel, qui distingue des personnes issues de tous les domaines d’activité.

    > Version texte de l'infographie