Création de Médecins sans frontières (MSF)

Publié le : 20/12/2016
Création de Médecins sans frontières (MSF)
Création de Médecins sans frontières (MSF) - Photo : AFP
Après un tremblement de terre au Népal
Après un tremblement de terre au Népal - Photo : Brian Sokol-MSF
Ripchet, Gorkha district, Nepal
Ripchet, Gorkha district, Nepal - Photo : Brian Sokol-MSF

Pendant la guerre de sécession du Biafra, au Nigeria, un groupe de médecins travaillant pour la Croix-Rouge française refusent de se taire devant les massacres, décident d’alerter l’opinion publique et créent l’association Médecins sans frontières (MSF), le 20 décembre 1971. Parmi eux, figurent notamment Claude Malhuret, Rony Brauman, Xavier Emmanuelli et Bernard Kouchner.

Leur objectif est résolument novateur : apporter une aide médicale à des populations plongées dans des crises exceptionnelles et mobiliser l’opinion publique – via des relations privilégiées avec les médias – pour soutenir leur action.

Du Liban aux « boat-people », il faudra plusieurs années avant que ce projet s’impose. Dans les années 1980, les ressources de MSF augmentent néanmoins sensiblement. L’organisation se professionnalise, s’internationalise et élargit considérablement ses terrains d’intervention. Au Rwanda ou au Darfour, les « french doctors » interviennent désormais partout pour sauver des vies comme pour témoigner devant la Commission des droits de l’homme de l’Onu.

À Oslo, le vendredi 15 octobre 1999, le prix Nobel de la paix est attribué à MSF, « une organisation qui soigne dans l’urgence, sans discrimination, et en toute indépendance ». Pour Lionel Jospin, alors Premier ministre, ce prix Nobel ne vient pas seulement saluer le travail de milliers de Médecins sans frontières ; il vient aussi « marquer que les organisations non gouvernementales ont joué un rôle extrêmement important dans la progression des idées d’ingérence humanitaire, et ont donc fait progresser le droit international dans la pratique ».