La loi Jules Ferry rend l'enseignement primaire public et gratuit

Publié le : 13/01/2017
La loi Jules Ferry
La loi Jules Ferry - Photo : Archives nationales, A1402
La loi Jules Ferry
La loi Jules Ferry - Photo : Archives nationales, A1402
La loi Jules Ferry
La loi Jules Ferry - Photo : Archives nationales, A1402
Jules Ferry fait voter la loi du 16 juin 1881 « établissant la gratuité absolue de l’enseignement primaire dans les écoles publiques » dont on peut découvrir ici l’original manuscrit, signé du président de la République Jules Grévy, du président du Conseil et ministre de l’Instruction publique Jules Ferry, et du ministre de l’Intérieur et des Cultes, Ernest Constans.
Père de l’école primaire laïque, gratuite et obligatoire, Jules Ferry est aussi l’un des pères fondateurs de la IIIe République, proclamée le 4 septembre 1870. Ministre de l’Instruction publique et président du Conseil durant six ans, de 1879 à 1885, c’est alors qu’il fait voter la grande loi du 16 juin 1881 établissant l'enseignement primaire public et gratuit.

Jules Ferry réussit ensuite à faire voter la loi du 28 mars 1882 « sur l’enseignement primaire obligatoire » (de six ans à treize ans) dont les deux objectifs sont de rendre l’instruction obligatoire, et donc aussi laïque. De 1880 à 1900, l’école élémentaire gagne près de 700 000 élèves, et accueille la quasi-totalité des enfants scolarisables.