© Archives nationales 19780549/12.
© Archives nationales 19780549/12.
© Archives nationales 19780549/12.
© Archives nationales 19780549/12.
11 Février 1950 - Galerie

Création du salaire minimum interprofessionnel garanti (S.M.I.G).

S’inscrivant dans le contexte de l’après-guerre, le S.M.I.G est créé par la loi du 11 février 1950, permettant à nouveau la libre négociation des conventions collectives. La détermination d’un “salaire minimum” constitue l’article 31x de la loi. Tout en procédant simultanément à la libération des salaires, “la Commission supérieure des conventions collectives est chargée de la composition d’un budget-type servant à la détermination du salaire minimum national interprofessionnel garanti”. Destiné à relancer la consommation et à lutter contre la pauvreté, ce salaire de base sera établi par le Gouvernement.

Adopté six mois plus tard en Conseil des ministres par un décret du 23 août 1950,  le salaire minimum interprofessionnel garanti est alors basé sur une durée travail de 45 heures par semaine, et fixé à 78 francs de l’heure, à Paris. Vingt ans plus tard, le 2 janvier 1970, le SMIG sera remplacé par le SMIC : le salaire minimum interprofessionnel de croissance.