Photo/Sources : A//156, pièce 23, décret de la convention nationale pour la création de l'École Normale Supérieure - Archives nationales
Photo/Sources : A//156, pièce 23, décret de la convention nationale pour la création de l'École Normale Supérieure - Archives nationales
Photo/Sources : A//156, pièce 23, décret de la convention nationale pour la création de l'École Normale Supérieure - Archives nationales
Photo/Sources : A//156, pièce 23, décret de la convention nationale pour la création de l'École Normale Supérieure - Archives nationales
30 octobre 1794 - Galerie

Le 9 brumaire an III, la Convention crée l’École normale supérieure

L’École normale supérieure a été créée pendant la Révolution française, par décret de la Convention. De haut niveau dès l’origine, sa vocation est de former “des citoyens déjà instruits dans les sciences utiles (…) pour apprendre l’art d’enseigner”.

En 1847, l’ENS s’installe rue d’Ulm, à deux pas de la Sorbonne et du Collège de France. Le 26 juillet 1881, son pendant féminin, l’École normale supérieure de jeunes filles (ENSJF), est créé à Sèvres. L’École normale supérieure actuelle résulte de la fusion, en 1985, entre l’ENS d’Ulm et l’ENSJF.

Très tôt, l’École normale supérieure a abrité une recherche d’élite : Louis Pasteur y conduisit ses recherche. L’ENS est le haut lieu de la vie intellectuelle et scientifique française et a participé à tous les grands débats d'idées, de l’affaire Dreyfus à l’avant-garde des années 70. Elle a formé des générations entières de serviteurs de l’État : Victor Duruy, Jean Jaurès, Léon Blum, ou encore Georges Pompidou.