Début de la réception des doses supplémentaires du vaccin BioNTech-Pfizer

Communiqué
Publié le : 27/04/2021
La France a reçu ce mardi 27 avril 2021 la première partie des près de 7,5 millions de doses supplémentaires du vaccin BioNTech - Pfizer dont elle va bénéficier ce trimestre.

Le 14 avril dernier, la présidente de la Commission européenne Ursula VON DER LEYEN a annoncé une accélération de 50 millions des livraisons du vaccin BioNTech – Pfizer à l'Union européenne au second trimestre, pour atteindre 250 millions de doses sur la période. Parmi ces doses supplémentaires, près de 7,5 millions vont bénéficier à la France. Leur livraison, qui débute ce jour sur le territoire, s’échelonnera jusqu’à la fin du mois de juin.

La mobilisation des ministres Olivier VÉRAN, Agnès PANNIER-RUNACHER et Clément BEAUNE, ainsi que celle de la mission ProdVac mise en place à Bercy et celle de la Commission européenne au sein de laquelle œuvre notamment M. Thierry BRETON, commissaire européen au marché intérieur à la tête de la task force européenne vaccins, ont permis ce résultat. Leurs efforts conjugués, et ceux des milliers de professionnels engagés sur le terrain, permettent à la France de tenir ses objectifs en matière de vaccination, et à l’Europe d’être au rendez-vous de cette période cruciale.

Au-delà des livraisons en cours, l’Union européenne et les Etats membres travaillent main dans la main pour assurer dans la durée l’approvisionnement en vaccins nécessaires, anticipant notamment les nouvelles générations de variants.

Cet objectif passe par l’indispensable augmentation des capacités de production vaccinale sur le sol européen. Erigée au rang de priorité, cette production est déjà une réalité au sein de l’usine Delpharm d’Eure-et-Loir (vaccin BioNTech - Pfizer) et de l’usine Recipharm d’Indre-et-Loire (Moderna). Elle le sera prochainement chez Fareva dans l’Eure et les Pyrénées-Atlantiques (CureVac), ainsi que chez Sanofi qui produira en France dès cet été (Janssen), parallèlement à la poursuite de l’élaboration de son propre vaccin.

En France, ce sont ainsi au moins 250 millions de doses qui, avec le soutien de l'Etat, seront produites en 2021 sur le territoire et à destination de l’ensemble de l’Europe. Ces doses additionnelles contribuent à réduire les tensions sur l’ensemble de la chaine de production.