9 janvier 1908 - Infographie

Naissance de Simone de Beauvoir, pionnière du féminisme contemporain

    Simone de Beauvoir - voir en plus grand
    Née dans un milieu aisé, Simone de Beauvoir (1908-1986) se distingue très tôt par ses remarquables qualités intellectuelles.

    Alors qu'elle prépare l'agrégation de philosophie (1929), elle rencontre Jean-Paul Sartre et conclut avec lui le désormais célèbre pacte d’un « amour nécessaire », fondé sur la liberté et la transparence : un dialogue intellectuel permanent s'installe entre eux, qui durera pendant un demi-siècle. L’Invitée, son premier roman publié en 1943 qui transpose sa vie avec Sartre, connaît un succès immédiat.

    À la fin de la guerre, Simone de Beauvoir participe à la naissance de la revue Les Temps modernes et fait partie du comité de rédaction. Parallèlement, elle publie plusieurs romans qui illustrent le courant existentialiste qu’elle soutient, démontrant, avec Tous les hommes sont mortels publié dès 1946, comment l’immortalité engendre l’indifférence. C’est en 1949 que paraît Le Deuxième Sexe. Livre fondateur du féminisme contemporain, il est à la fois un succès éditorial et un scandale. Une phrase de l’ouvrage marque les esprits : « On ne naît pas femme, on le devient ».

    La célébrité de Simone de Beauvoir est accentuée par l’obtention du Goncourt en 1954 pour Les Mandarins. En 1958, elle commence son autobiographie avec les Mémoires d’une jeune fille rangée qu'elle poursuit avec La Force de l’âge, La Force des choses et Tout compte fait. Elle reste parallèlement une femme « engagée », notamment pour la légalisation de l'avortement.