Entretien avec M. Édouard Fritch, président de la Polynésie française

Communiqué
Publié le : 30/03/2021
Le Premier ministre, accompagné de M. Sébastien LECORNU, ministre des Outre-mer, a reçu ce jour une délégation conduite par le président de la Polynésie française, M. Édouard FRITCH. Il était accompagné de M. Yvonnick RAFFIN, le ministre de l’économie et des finances polynésien, de la députée Mme Maina SAGE, et des sénateurs Mme Lana TETUANUI et M. Teva ROHFRITSCH. Les échanges ont essentiellement porté sur la situation sanitaire en Polynésie.

Après des mois de forte tension entre août 2020 et janvier 2021, qui ont conduit l’Etat à envoyer près de 100 personnels de santé en renfort auprès de nos compatriotes ultramarins, le Premier ministre et le président M. Édouard FRITCH se sont réjouis face aux indicateurs épidémiologiques redevenus excellents, témoins d’une vague maîtrisée aujourd’hui. Ils se sont félicités de l’excellente coopération entre les autorités sanitaires polynésiennes et les services de l’Etat locaux, qui se partagent les compétences mobilisées dans cette lutte, et témoignent de leur reconnaissance à tous les volontaires et toutes les énergies mobilisées en métropole, en soutien des moyens locaux.

L’assouplissement des mesures sanitaires contraignantes et les difficultés de l’économie polynésienne, particulièrement dépendante du tourisme, ont fait l’objet d’échanges ouverts et d’un dialogue confiant. Les réflexions sont désormais en cours pour aboutir rapidement à des décisions, respectant les compétences de chacun, qui permettront un retour à une vie plus ouverte sur l’extérieur sans mettre en péril la santé des polynésiens dans un contexte mondial où chaque victoire contre la Covid-19 reste fragile tant que la couverture vaccinale n’est pas significativement augmentée.

Cette rencontre a également été l’occasion de signer les volets 1 et 2 du contrat de développement et de transformation, approuvés par l’Assemblée de Polynésie française le 23 mars dernier (projets relevant des compétences de la Polynésie française et projets d’investissements communaux), ainsi que la convention « abris de survie pour l’archipel des Tuamotu » qui permettra, par un co-financement à parité Etat-Pays, de construire, reconstruire, rénover ou étendre des bâtiments publics pouvant servir d’abris. Ce projet de convention porte sur un montant total de 50,6 M€, concerne 21 bâtiments, et a également été approuvé à l’unanimité le 23 mars dernier par l’Assemblée de Polynésie française.