Première réunion de suivi du Comité interministériel à la ville

Communiqué
Publié le : 27/03/2021
LE PREMIER MINISTRE PRÉSIDE DANS LE GARD LE PREMIER COMITÉ DE SUIVI DU COMITE INTERMINISTERIEL DES VILLES

Réuni sous la présidence du Premier Ministre le 29 janvier dernier à Grigny, le Comité interministériel des villes (CIV) a réaffirmé l’ambition du Gouvernement en faveur des 5,4 millions de nos concitoyens qui résident dans les quartiers prioritaires.

Alors que la crise vient frapper durement les quartiers et leurs habitants, le Comité a permis de mobiliser 3,3 milliards d’euros supplémentaires et acté plusieurs engagements forts sur les champs de la sécurité, du logement, de l’éducation, de l’insertion et de la cohésion sociale.

Afin de s’assurer de la bonne mise en œuvre de ces mesures dans chacun des 1 514 quartiers prioritaires de la politique de la ville, le Premier ministre a décidé de réunir toutes les 6 semaines les ministres présents au CIV pour faire un état d’avancement des mesures décidées.

C’est pourquoi ce samedi 27 mars, près de deux mois après le CIV, le Premier ministre, accompagné de plusieurs ministres, dont Nadia HAI, ministre déléguée chargée de la Ville, s’est rendu dans le Gard, à Nîmes et Alès, pour présider le premier de ces comités de suivi.

A ce jour, plusieurs mesures sont d’ores et déjà effectives ou prêtes à être déployées :
  • La création de 11 nouveaux quartiers de reconquête républicaine. Au total, ce sont plus de 180 policiers et gendarmes supplémentaires qui seront affectés dans ces quartiers d’ici à la fin de septembre 2021 ;
  • Le déploiement dans les quartiers de 600 adultes formés à la prévention spécialisée et à la médiation sociale : 300 seront déployés avant fin juillet et 300 autres avant fin octobre ;
  • La reconduction des opérations Quartiers d’été et vacances apprenantes à l’été 2021 ;
  • L’abondement de 2 milliards d’euros du nouveau programme de renouvellement urbain ;
  • Le déploiement de 200 cités éducatives d’ici 2022, dont 46 nouvellement labellisées et 74 qui pourront candidater à compter de septembre 2021 ;
  • 400 France services dans les QPV, dont 169 existantes et 138 supplémentaires qui seront créées avant la fin de l’année ;
  • l’abondement de 30 millions d’euros du budget de l’Agence nationale du sport, pour le rattrapage des équipements sportifs. Une instruction sera envoyée aux préfets de région en avril prochain, afin de lancer la démarche ;
  • Concernant l’emploi et l’insertion professionnelle des jeunes, le plan 1 jeune 1 solution a produit ses premiers effets dans les quartiers, ainsi depuis 2020 :
    • Près de 25 000 garanties jeunes accordées
    • Plus de 75 000 entrées en parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA)
    • Plus de 13 000 entrées en parcours emplois compétences, dont plus de 3 300 dédiés aux jeunes (PEC)
    • Près de 1 800 emplois francs +, fléchés dans les QPV, signés
    • Plus de 25 000 bénéficiaires d’un accompagnement intensif jeunes (AIJ) par Pôle emploi
A Nîmes et Alès, ces mesures viennent concrètement changer le quotidien des 52 000 habitants des 7 quartiers prioritaires de ces deux communes, notamment en matière :
  • de sécurité, avec l’arrivée très prochainement de 12 médiateurs sociaux et éducateurs spécialisés dans le QPV Pissevin – Valdegour à Nîmes ;
  • de renouvellement urbain, avec une amplification ou une accélération des projets sur Nîmes et Alès (faubourg du Soleil et faubourg de Rochebelle notamment).
  • d’éducation, avec 100 places d’internat d’excellence créées pour le lycée Albert Camus de Nîmes.
Retrouvez en ligne le dossier de presse