Discours du Premier ministre - Conseil de Défense sur la Covid-19

Discours
Publié le : 29/01/2021
Le Premier ministre Jean Castex a pris la parole depuis l'Elysée à la suite de la tenue du Conseil restreint de Défense et de Sécurité nationale sur la COVID-19, le vendredi 29 janvier 2021.
Seul le prononcé fait foi
 
Mesdames et Messieurs, mes chers concitoyens,
 
Le Président de la République a réuni aujourd’hui en fin d’après-midi un Conseil de défense, au cours duquel ont été examinés l’état de la situation sanitaire ainsi que les projections les plus récentes sur la diffusion du virus, production réalisée sous l’égide du Conseil scientifique. J’ai conduit, hier et avant-hier, des concertations avec les représentants des groupes parlementaires et politiques, des associations d’élus locaux et des partenaires sociaux. Il apparaît que si la situation sanitaire reste mieux maîtrisée en France que chez beaucoup de nos voisins, elle est cependant préoccupante. Près de 27 000 de nos compatriotes sont hospitalisés pour Covid. Plus de 3 000 personnes sont en réanimation. Et je veux saluer une nouvelle fois l’engagement de nos soignants. La progression des variants dits anglais et sud-africains fait peser un fort risque d’accélération de l’épidémie. La question d’un confinement se pose légitimement compte tenu de ces données, mais nous en connaissons l’impact très lourd pour les Français sur tous les plans. Ce soir, nous considérons, au regard des chiffres des derniers jours, que nous pouvons encore nous donner une chance de l’éviter.
 
C’est pourquoi, en complément des mesures de couvre-feu qui ont produit des effets réels mais insuffisants, nous avons décidé de prendre sans délai les mesures complémentaires suivantes. Toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne sera interdite sauf motif impérieux. Cela s’appliquera à partir de dimanche, 00h. Toute entrée en France à partir d’un pays de l’Union européenne sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers. Tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis désormais à la production de motifs impérieux. À compter de ce dimanche, les centres commerciaux non alimentaires d’une surface supérieure à 20 000 mètres carrés, c'est-à-dire ceux qui favorisent le plus de brassage des populations, seront fermés. Dès lundi, les jauges seront renforcées dans toutes les grandes surfaces.
 
Le quoi qu'il en coûte, prêts garantis par l'État, fonds de solidarité, chômage partiel, s'appliquera bien sûr pour tous les salariés et les entreprises concernées. Dans toutes les entreprises où cela est possible, le recours effectif au télétravail devra être renforcé. A cet effet, une concertation sera conduite lundi avec les partenaires sociaux pour en définir les modalités. Ce principe s'appliquera de la même manière dans les administrations publiques. Les policiers et les gendarmes seront mobilisés pour contrôler le non-respect du couvre-feu, l'organisation des fêtes clandestines et l'ouverture illégale de restaurants dans des proportions renforcées. Les dérives de quelques-uns ne sauraient ruiner les efforts de tous. Une consigne de particulière fermeté sera donc appliquée pour ceux qui fraudent les règles en vigueur.
 
Enfin, dès la semaine prochaine, notre stratégie “tester, alerter, protéger” sera amplifiée. Mes chers concitoyens, plus que jamais, nous devons tout faire pour respecter ces règles et celles qui nous permettent, au jour le jour, de lutter contre cette pandémie : respect des gestes barrières, port du masque, se tester et s'isoler au moindre doute. Nous avons fait ensemble nos meilleurs efforts pour accélérer la vaccination et ce soir, près d'un million et demi de Français ont reçu leur première injection. Notre devoir est de tout mettre en œuvre pour éviter un nouveau confinement et les prochains jours seront déterminants. Soyons très vigilants, mais ayons confiance, car à chaque étape, les efforts collectifs et individuels que nous avons faits ont été payants, et du fond du cœur, je vous en remercie.
 

Le discours du Premier ministre du 29 janvier 2021

PDF - 313.54 Ko
Télécharger