Inauguration de l'aérogare de Paris-Orly par le général de Gaulle

Publié le : 20/02/2019
Un écriteau apostrophe les automobilistes : « Visitez Orly ». En 1966, l’aéroport de Paris-Orly, fort de trois millions de touristes, attire plus de visiteurs que le château de Versailles ou la tour Eiffel. Le transport aérien de masse est en plein essor. L’aéroport est doté de restaurants de luxe, d’un supermarché, d’une chapelle, d’une salle de jeux, d’une crèche, d’un hôtel, d’un cinéma… En 1963, le chanteur de variété française, Gilbert Bécaud, rend hommage à l’aéroport avec le titre « Dimanche à Orly ».
 

Voir loin

Cinq ans plus tôt, le 24 février 1961, l’aérogare d’Orly-Sud est inauguré par le président de la République, Charles de Gaulle : « La cérémonie d’aujourd’hui consacre l’aérogare d’Orly comme l’une des plus frappantes réalisations françaises. Et devant cette grande réussite, nous exprimons la satisfaction nationale… »

Dans une France en pleine reconstruction, avant même la Maison de la radio, inaugurée en 1963, Orly est le premier grand bâtiment public d’après-guerre. Tout de verre et d’acier, esthétique autant que fonctionnel, les matériaux utilisés à son édification par l’architecte, Henri Vicariot, sont simples. Ils laissent la possibilité de voir loin, d’agrandir l’aéroport par la suite sans rupture de style.
 

Après l’aérogare Sud, l’aérogare Ouest

L’aéroport existe en réalité depuis le 1er janvier 1918. Baptisé « Orly-Villeneuve » par le ministère des Armées, il sert d’abord de rampe de lancement aux avions américains envoyés sur le front. Puis il devient une base militaire allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1945, la société Aéroports de Paris, chargée d’exploiter les aéroports autour de Paris, est créée.

Fin 1960, l’aéroport d’Orly dispose d’une surface de hangars de 15 600 m2, ce qui le classe premier aéroport d’Europe continentale. À la suite de la construction, de 1957 à 1960, de l’aérogare Sud inauguré par le général de Gaulle en 1961, la construction de l’aérogare Ouest, lui aussi conçu par l’architecte Henri Vicariot, est inauguré en 1967. Il entre en service le 26 février 1971.
 

Un pont entre l’Europe et l’Afrique

Dans les années 1990, l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle vole la vedette à Orly. Longtemps bridé, Orly séduit aujourd’hui le secteur aérien par sa situation géographique, à 15 km seulement du centre de Paris, ainsi que par le prolongement de la ligne 14 du métro jusqu’à Orly à l’horizon 2024. De plus, un nouveau bâtiment de jonction de 250 mètres de longueur, occupant 80 000 m2, comble désormais l'espace vide qui existait entre le terminal Ouest et le terminal Sud d’Orly. Un seul et unique terminal en mesure de décloisonner les deux types de dessertes – l’Europe d’une part (Orly-Ouest) et l’Afrique d’autre part (Orly-Sud) –, tel est maintenant le véritable enjeu pour l’aéroport de Paris-Orly : plus d’Orly-Sud ni d’Orly-Ouest, mais trois bâtiments directement reliés entre eux, formant un seul et vaste terminal.